8 Mai 2019

Sénégal: Traitement médiatique de la migration - L'OIM outille les journalistes

Des journalistes, blogueurs et autres professionnels des médias du Sénégal bénéficient depuis hier, mardi 7 mai, d'un séminaire de formation sur le traitement médiatique de la migration.

Cet atelier de 3 jours qui entre dans le cadre de la vaste campagne de sensibilisation «Aware Migrants» de l'Organisation internationale pour la migration (OIM), en Afrique de l'Ouest et au Maghreb permettra aux journalistes et autres professionnels des médias d'avoir une meilleure compréhension des flux migratoires

Les journalistes et les professionnels des médias jouent un rôle crucial dans l'information des communautés de base et la sensibilisation sur les risques de la migration irrégulière.

De ce fait, en se basant sur une vaste expérience en formation de journalistes, l'Organisation internationale pour la migration (OIM) organise plusieurs ateliers en Côte d'ivoire, au Nigéria, Au Sénégal et en Tunisie, en partenariat avec l'Association Carta di Roma. Avec comme objectif de dépasser le discours médiatique axé sur le sensationnel et le désastre humanitaire autour de la migration.

En effet, cette campagne de sensibilisation, financée par le ministère Italien de l'Intérieur, a été lancée dans le but de sensibiliser sur les risques liés à la migration irrégulière.

Pour rappel, en 2018, des flux mixtes de réfugiés et de migrants ont continué à débarquer sur les côtes italiennes et européennes à travers la méditerranée. Alors que le nombre de migrants arrivés par voie maritime sur les côtes méditerranéennes a baissé de 363.212 en 2016 à 114.396 en 2018.

Et le nombre de morts continue d'accroitre de manière préoccupante, avec 2242 personnes décédées en mer en 2018.

Cette formation a donc pour objectif de renforcer les capacités des journalistes et des professionnels des médias dans les pays d'origine et de transit afin qu'ils puissent servir d'acteurs de changement face aux vulnérabilités des migrants sur la route, notamment l'exploitation, les abus et la question de la traite des personnes, en phase avec les droits de l'homme.

L'atelier vise ainsi à accroitre la sensibilisation du grand public et à véhiculer un discours plus dispositif sur la migration dans les pays d'origine et de transit.

L'accent sera mis sur le contexte de la migration dans les pays d'origine, de transit et de destination, sur les risques relatifs à la migration irrégulière et sur les vulnérabilités des migrants, y compris de probables victimes de la traite et de la contrebande.

Avec comme cibles les journalistes locaux et professionnels des médias dans les pays d'origine et de transit, les représentants de la diaspora, ce programme sera un cadre d'échange d'une durée de trois jours, entre les journalistes, l'OIM, la coopération Italienne, et les migrants de retour, sur les questions relatives à la migration.

Sénégal

Incendie à Louga - Une vingtaine de maisons brûlées

Un incendie s'est déclaré lundi soir à Médina garage, un quartier de Louga, ravageant une… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.