Algérie: Oiseaux migrateurs - Plusieurs actions élaborées par la DGF pour préserver la faune

Alger — La Direction générale des forêts (DGF) a élaboré plusieurs actions et activités afin d'assurer la conservation et le suivi des oiseaux migrateurs en Algérie, dont la journée mondiale est célébrée le 10 mai de chaque année.

Parmi les principales actions menées par la DGF figurent la création d'un Réseau national d'observateurs ornithologues algériens (RNOOA), le dénombrement hivernal des oiseaux d'eau en mois de janvier et celui des nicheurs en mois de mai, ainsi que le développement d'opérations de baguage et de marquage nasal permettant l'enrichissement des bases de données et l'analyse de la dynamique spatiotemporelle des espèces en vue de développer des plans d'actions pour leur conservation.

La stratégie de réhabilitation des espèces emblématiques à l'image de l'Ibis chauve et le renforcement de capacités à travers des stages de formations, assurés chaque année sur différentes thématiques en relations avec les oiseux sont également parmi les actions menées par la DGF afin d'assurer la conservation et le suivi des oiseaux migrateurs en Algérie.

L'organisation d'activités de sensibilisation et de communication au profit d'universitaires, ornithologues, amateurs, photographes d'oiseaux, ainsi que des programmes d'éducation environnementale à l'occasion de la journée mondiale des oiseaux migrateurs célébrée le 10 mai de chaque année.

Cette année, le slogan choisi s'intitule : "Protégez les oiseaux : soyez la solution à la pollution plastique !", en mettant en avant l'impact négatif de la pollution plastique sur les oiseaux migrateurs et leurs habitats.

Avec une production annuelle de plus de 300 millions de tonnes, le plastique est l'une des matières les plus utilisées au monde. Le plastique est utilisé dans son but premier pour seulement une courte durée, en comparaison de son cycle de vie de 20 à 500 ans.

Légers et conçus pour durer dans le temps, les objets jetés sans facilement transportés dans les écosystèmes par les forces de la nature, menaçant ainsi gravement les espèces migratrices dans le monde entier.

Le nombre d'oiseaux marins décédant des effets du plastique chaque année s'élève actuellement à un (01) million et ce nombre ne cesse de croître.

Les recherches existantes actuellement, soulignent l'urgence du phénomène : non seulement 90% des oiseaux marins ont du plastique dans leur estomac, mais cette proportion atteindra 99% d'ici 2050.

Pour ce qui est de l'Algérie, sa position géographique et sa diversité paysagère, le placent comme étape incontournable pour des milliers d'oiseaux le survolant ou le traversant, deux fois par an, estime la DGF.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Algérie

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.