Algérie: Des décisions pour réduire la facture d'importation des kits CKD/SKD

Alger — Des décisions "importantes" ont été prises, mercredi, lors d'une réunion du Conseil du gouvernement, présidée par le Premier ministre, Noureddine Bedoui, visant la réduction de la facture annuelle d'importation des kits CKD/SKD destinés au montage des voitures touristiques, et des kits destinés à la fabrication des produits électroménagers, électroniques et téléphones mobiles, indique un communique du Premier ministère.

Cette réunion lors de laquelle le ministre des Finances a présenté un exposé sur "les mesures à prendre pour réduire le déficit de la balance des paiements et la préservation des réserves de change" intervient dans le cadre des travaux d'un comité composé de représentants des ministères des Finances, du Commerce et de l'Industrie, précise le communiqué.

Le ministre des Finances a été chargé de formuler des propositions concrètes et pratiques, applicables lors du prochain conseil du gouvernement, relatives aux mesures susceptibles de réduire la facture d'importation des produits électroménagers et électroniques (dits produits blancs) ainsi que des téléphones portables.

Le Gouvernement a examiné et adopté également des projets de décrets exécutifs relatifs à:

1- Les conditions de création des structures d'accueil de la petite enfance, leur organisation, leur fonctionnement et leur contrôle afin d'améliorer les conditions d'accueil de la petite enfance et de garantir une meilleure prise en charge médicale et psychologique de cette frange, et d'inculquer chez chaque enfant les bons comportements et les valeurs sociales et religieuses ainsi que les fondements de la nation.

Pour ce qui est de l'activité des nourrices à domicile et vu sa spécificité, elle sera organisée dans le cadre d'un autre projet de décret qui sera initié par le ministère chargé de la solidarité nationale.

2- La réalisation d'un établissement hospitalier spécialisé (EHS) en psychiatrie à la commune de Oued Ghir (Béjaïa), de trois (03) établissements publics hospitaliers (EPH) à Béjaïa, Ourgla et El Tarf dans le but d'améliorer la prise en charge des habitants de ces villes et régions limitrophes, permettant de faciliter le déplacement des citoyens et de mettre fin à la pression exercée sur le reste des établissements hospitaliers, en sus de la création des postes d'emploi dans ces régions.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.