Gabon: Entreprendre - Naty Carmela de "Nutri Mwana"sur Urban Fm

Natacha Ntsame Nzué, très connue sous Naty Carmela, une jeune artisane gabonaise qui vole au secours des nouveaux nés dès six (6) mois et des personnes du troisième (3ème) âge, grâce à ses bouillies artisanales "Nutri Mwana", à base de produits agricoles, a répondu à l'invitation de la ministre en charge de l'Industrie et de l'Entrepreneuriat national, Carmen Ndaot, sur les ondes de Urban Fm, dans l'émission : "Le parcours de l'entrepreneur ". Il était question pour elle, de parler de ses activités en tant qu'entrepreneure sociale et surtout, présenter son programme "Nutri Mwana". C'était ce mercredi 08 mai 2019 à Libreville.

Le gouvernement gabonais dans sa politique promeut l'entrepreneuriat. La ministre en charge de la question entrepreneuriale s'investit pour encourager la jeunesse gabonaise à se battre afin de créer des entreprises dans l'optique de l'auto-emploi. Pour Carmen Ndaot, la culture entrepreneuriale devrait s'enseigner à la base, dans les lycées et collèges. Elle rencontre, discute avec les jeunes qui entreprennent et les encourage. C'est le cas par exemple de Natacha Ntsame Nzué, très connue sous Naty Carmela, cette jeune artisane gabonaise qui témoigne de son passage sur l'émission : " Le parcours de l'entrepreneur ".

Natacha Ntsame Nzué, alias Naty Carmela, faut-il le rappeler, est une jeune artisane gabonaise qui vole au secours des nouveaux nés dès six (6) mois et des personnes du troisième (3ème) âge, grâce à ses bouillies artisanales " Nutri Mwana", à base de produits agricoles. Invitée à l'émission, elle fait ici, l'économie de son passage sur les ondes de Urban Fm.

« Mon passage sur le programme le parcours de l'entrepreneur sur Urban Fm consistait à parler de mes activités en tant qu'entrepreneur social, de faire une présentation du projet Nutri Mwana. En effet, Nutri Mwana est une gamme de produits agroalimentaires destinée aux enfants. Cette invitation au programme m'a également permis de rencontrer un Agent de l'Aganor qui nous a édifié sur l'importance de normaliser nos produits. Je pense que c'est une bonne démarche dans la mesure où elle permet aux entrepreneurs que nous sommes de pouvoir rencontrer et échanger avec les administrateurs civils. Échanger sur les questions indispensables pour les entrepreneurs, mais aussi aux administrateurs. En fait, j'ai envie de dire que le programme permet aux entrepreneurs de parler de leurs réalités, des problèmes auxquels ils font face. Il permet de prendre des témoignages, des modèles de réussite afin de booster aussi les jeunes entrepreneurs ».

Naty Carmela salue cette initiative prise par la ministre Carmen Ndaot. Le membre du gouvernement quant à elle encourage les bonnes volontés. Elle soutient d'ailleurs que dans l'écosystème entrepreneurial, l'accompagnement est crucial, car la réussite d'un entrepreneur dépend de la qualité de son accompagnement.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.