Cote d'Ivoire: Assinie-Assouindé - Plus d'une tonne de cannabis d'une valeur d'environ 90 millions FCFA saisie

La direction régionale des douanes d'Aboisso a effectué une importante saisie de drogue ce jeudi 9 mai 2019. Cette prise est évaluée à 90 millions de F Cfa sur le marché.

Les actions conjuguées de la douane et des autres forces présentes dans la région ont permis de mettre la main sur 1252 plaquettes de cannabis de 900 grammes, soit exactement 1125 Kilogrammes.

Cette opération a été supervisée par le sous-directeur des opérations de surveillance et des interventions, le Colonel Signo Kouamé et dirigée par le chef de brigade de Maféré, le Lieutenant Chantal Kossia Tehua. "La moisson est bonne. Nous avons réussi ce jeudi, à faire une saisie inédite. De ma mémoire de douanier, c'est la première fois que je vois une telle quantité saisie", a indiqué le Colonel Kouamé.

Colonel Nahounou, inspecteur principal des douanes, représentant le directeur général des douanes, le général Pierre Alphonse Da, a félicité ses hommes pour leur "perspicacité " et leur "efficacité". Et d'ajouter qu'avec une telle prise, les douanes ivoiriennes ont de quoi être fières de leurs agents.

Au nom du recteur général des douanes, il a remis la prise au préfet de Région, Boni Koffi Ernest, pour la suite de la procédure. A son tour, le préfet de Région du Sud-comoé, préfet du département d'Aboisso a tenu à féliciter les agents des douanes et leur a demandé de continuer dans ce sens.

Direction régionale des douanes, à Aboisso.

Des plaquettes de cannabis saisies sont étalées dans le garage. Autour de la prise, le Commandant de la compagnie de gendarmerie, Sidoine Kouassi, le Commandant de l'escadron de gendarmerie, Soro Tèbehet et le Préfet de police d'Aboisso, Souahlio Bamba échangent.

Dans l'arrière cour, une Toyota Land Cruiser Pick-up est stationnée. C'est ce véhicule immatriculé D 48 783 qui est le principal moyen de transport utilisé pour le trafic de la drogue. A bord, un élément des forces de sécurité, un adjudant de police, le présumé auteur de ce trafic est mis aux arrêts. Né le 10 mai 1972, Traoré Bamory, de nationalité ivoirienne est fils de Mamadou Traoré et de Behira Akissi.

Pour tromper la vigilance des Forces de défense et de sécurité, les malfrats apposent une plaque banalisée (8139 FJ 01) sur la plaque principe du Pick-up.

Cette affaire a mobilisé, rapporte une source sécuritaire, les Escadrons de gendarmerie d'Aboisso et de Koumassi. Au départ, les forces de défenses sont informées de tirs dans la zone Assinie-Assouindé, au petit matin du jeudi 9 mai 2019. Les deux Escadrons de gendarmerie ayant localisé le mouvement des trafiquants décident de prendre le Pick-up en sandwich.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.