Cote d'Ivoire: Incendie Koumassi Bia Sud - La mairie n'a pas besoin de mettre le feu si

Le quartier Bia-Sud dans la commune de Koumassi a connu une ambiance particulière dans la nuit du mercredi 8 au jeudi 9 mai 2019, avec un grave incendie, dans un site jugé à risque par la mairie.

Suite à cet incendie, des habitants du quartier interrogés ont accusé la mairie de faire un forcing dans le but de récupérer le secteur. Selon Djibril Diabaté, un témoin rencontré sur place, les pompiers ont eu du mal à maîtriser le feu parce que l'essentiel du matériel en vente dans les magasins de ce site était du matériel de construction, notamment des tuyaux et autres.

À l'en croire, c'est aux environs de minuit 30 mn que l'incendie à déclenché. « Jusqu'à 2 heures du matin, les flammes étaient toujours vives, les sapeurs pompiers n'ont pas vite circonscrit l'incendie. Ils étaient là, mais ils n'ont pas vite réussi à maitriser le feu. Il n'y pas eu de victime en termes de décès, mais on note beaucoup de dégât matériel. Certains ont pu sauver leurs affaires, mais la plupart ont tout perdu »,a-t-il expliqué.

Interrogé sur les causes possibles de l'incendie , Djibril Diabaté a dit : « Les causes qui circulent un peu partout, c'est qu'on parle d'incendie criminelle. Comme la mairie convoitait le terrain, les gens la soupçonnent. Il se dit que c'est la mairie qui serait derrière cette situation (... ) Ce n'est pas lié à un branchement anarchique, il y a la haute tension qui est là. Ça ressemble à un incendie criminel. D'après ce que les gens expliquent, quelqu'un serait passé pour mettre le feu. Mais ils n'ont pas encore toutes les preuves pour démontrer cela ».

Dembélé Aboubacar, directeur de la communication de la mairie de Koumassi, a expliqué que les causes de l'incident n'étaient pas encore identifiées. Mais il a ajouté que selon certains témoins, l'incendie a été déclenché dans un magasin ou une sorte d'entrepôt de gaz.

Sur les soupçons d'un incendie provoqué, il a répondu : « Les pompiers n'ont rien dit. Sinon que pour les causes, c'est la police qui va mener les enquêtes (... ) C'est facile d'accuser la mairie, mais nous leur disons que depuis que nous avons commencé à faire les déguerpissements, il n'y a personne qui a résisté à la force publique, ou à la mairie; si la mairie veut faire partir quelqu'un, elle le fera sans problème. Elle n'a pas besoin de mettre le feu. La mairie a déguerpi des zones plus difficiles que ça, ce n'est pas ici où il n'y a rien qu'elle va mettre le feu ».

Poursuivant, il a précisé que la zone avait été identifiée comme une zone à risque, parce que les installations étaient sous les hautes tensions. Le site fait partie des espèces à assainir.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Intelligent d'Abidjan

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.