10 Mai 2019

Afrique: Les catastrophes naturelles ont accentué les déplacements des populations

Les déplacés internes sont toujours plus nombreux. En 2018, ils étaient plus de 41 millions dans le monde à avoir quitté leur foyer à cause de la violence ou des catastrophes naturelles. C'est un record. Avec le réchauffement climatique, la tendance devrait même s'amplifier prévient l'IDMC, une ONG spécialisée dans les déplacements de population.

En 2018, les violences ont forcé près de 11 millions de personnes à abandonner leur maison.

La plupart, en République démocratique du Congo, en Éthiopie et en Syrie. Mais encore plus de personnes ont été déplacées à cause des désastres environnementaux comme les inondations, les sécheresses et les cyclones: plus de 17 millions selon l'IDMC, l'Observatoire des situations de déplacement internes.

La tendance n'est pas prête de s'arrêter selon la directrice de l'ONG, Alexandra Billak: « C'est vrai que ces dernières années, on a souvent plus de personnes qui sont déplacées par des catastrophes climatiques que par les conflits. Il est impossible de donner des projections en termes de chiffes, mais les effets du changement climatique ne vont faire qu'intensifier ces aléas climatiques, donc on peut que s'attendre à une augmentation de ces mouvements à l'avenir ».

Violences et catastrophes climatiques: les deux ne sont pas incompatibles. C'est le cas en Somalie et en Afghanistan. L'Afghanistan où la sécheresse, l'an passé, a provoqué autant de déplacements de population que le conflit avec les Talibans.

IDMC's 2019 Global Report on #InternalDisplacement is out! Find out more about the latest figures and analysis of people displaced within their countries: https://t.co/3psd7nr9bM #GRID2019 pic.twitter.com/1L2XGOhw5W

IDMC (@IDMC_Geneva) May 10, 2019

Afrique

Classement FIFA - L'Algérie va entrer dans le top 40 ce jeudi

Récente vainqueure de la CAN 2019, l'Algérie va gravir les échelons dans le nouveau classement… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.