Ghana: Le Ghana premier producteur d'or

Longtemps deuxième derrière l'Afrique du Sud, le pays vient de prendre la tête du peloton. Cent cinquante-huit tonnes sont sorties des mines d'or ghanéennes en 2018. Une hausse de 15% par rapport à l'année précédente.

Selon les chiffres divulgués le 9 mai par la Banque mondiale (BM), le Ghana détrône l'Afrique du Sud, tombée à la troisième place continentale. Depuis plusieurs années, le pays multiplie des projets et des découvertes substantielles. Le Ghana a ainsi renoué avec les volumes importants des années 1980, largement au-dessus des quatre millions d'onces commercialisés. « C'est bien l'économie ghanéenne qui s'en réjouit », souligne le rapport de la BM.

L'ancienne Gold Coast est devenue le premier producteur africain de ce métal, grillant ainsi la politesse à l'Afrique du Sud qui tenait ce rang depuis quelques années. Une nouvelle salutaire pour l'économie ghanéenne avec quatre ceintures de roches vertes prolifiques qui auraient produit plus de cent vingt millions d'onces d'or dans les années écoulées.

Le Ghana, qui avait célébré en 2007 le jubilé d'or de son indépendance, aurait connu de nombreuses années de mauvaise gestion militaire et de mauvaise gestion économique. Mais une décennie avait suffi pour permettre à cet Etat ouest-africain de se mettre selon les organisations internationales dans le tiercé gagnant des économies les plus dynamiques.

Selon la presse internationale africaine, le Ghana avait su adroitement tiré profit de ses importantes ressources naturelles (bois, diamants, bauxite, manganèse et, depuis un gisement découvert en 2007, le pétrole). Mais le minerai pour lequel le pays serait particulièrement béni est l'or. Cent vingt à cent trente tonnes par an. Ce classement qui serait la résultante de nombreuses réformes structurelles dans le secteur aidées d'une juridiction et de lois sur le régime minier respectées, et de redevances fiscales stables et bien légiférées.

En outre, selon les observateurs, le Ghana serait également riche d'une main-d'œuvre minière hautement qualifiée et compétente à tous les niveaux d'exploitation opérant dans de nombreuses sociétés d'extraction d'or dont les plus importantes sont AngloGold Ashanti, Newmont, Goldfields et Golden Star.

Si en Afrique du Sud la production s'essouffle du fait notamment des grèves à répétition dans les mines et de l'épuisement des réserves, au Ghana, la tendance est aux investissements massifs. Le pays a ainsi mis en exploitation deux nouvelles mines et une raffinerie d'or devrait entrer en production d'ici à fin 2019.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.