Afrique Centrale: Belgique - Mobiliser sur le déficit en protéines en zone CEMAC

En vue de la création du plan stratégique 2015-2025, une Table ronde organisée par la CEMAC et EMRC, sur la mobilisation des ressources des secteurs de l'élevage, des industries animales, de la pêche et de l'aquaculture, réunissant Donateurs et Partenaires techniques et financiers, se tiendra le 26 juin 2019 à Bruxelles, en Belgique, en présence du Pr. Daniel Ona Ondo, président de la CEMAC et de Amb. Ahmad Allam-Mi, Secrétaire Général de la CEEAC.

Sous l'impulsion de son organe exécutif, la CEBEVIRHA,(Commission Economique du Bétail, de la Viande et de Ressources Halieutiques), la CEMAC( Cameroun, Gabon, Congo, Tchad, Guinée Equatoriale et RCA) et EMRC, un organisme international basé à Bruxelles, spécialisé dans la mise en contact de profils intéressés par le secteur privé africain) ont signé, le 1er août 2018, un protocole d´accord visant non seulement à permettre une croissance maitrisée et plus accélérée de la zone CEMAC, mais surtout à lever des fonds, d'attirer des financiers et des partenaires techniques pour les secteurs de la viande, de la pêche et de l'élevage.

Le ContexteDes 5 régions économiques que compte le contient africain, il ressort que la zone CEMAC, est la moins développée que les autres. Son besoin en protéines (viande + poisson, par exemple, est estimé à 1,9M de tonnes, tandis que la production n'atteint que 0,8M de tonnes.

D´où un déficit de l´ordre d´1,1M de tonnes". Les projections indiquent que si la situation du secteur de l'élevage (faibles niveaux d'investissements publics et privés et faible croissance) reste dans son état actuel, la demande croissante ne s'accompagnera pas d'une augmentation de la production, ce qui entraînera un déficit important de l'offre de produits de protéines animales et aura donc un impact négatif sur la sécurité alimentaire et nutritionnelle de millions de ménages en Afrique.

Or, pour augmenter l'abondance des denrées alimentaires et combattre les déficits existants, il faut non seulement professionnaliser le marché, solidifier les échanges entre les pays membres mais aussi diversifier le panier d'aliments existants.

PLAN HORIZON 2025Grâce à l´une de ses multiples agences d'exécution lui permettant de prendre des mesures sur le terrain, la CEMAC, à travers la CEBEVIRHA a structuré un plan stratégique pour l'HORIZON 2025 autour de 3 programmes, répartis sur 11 projets pratiques que voici:

1 - Accessibilité des produits animaux et halieutiques aux marchésDANS LE CADRE DU PROGRAMME 3 - SÉCURITÉ ALIMENTAIRE /(12,5 M EUR)

2 - Promotion de la Pêche continentale et de l'aquaculture en zone CEMACDANS LE CADRE DU PROGRAMME 3 - SÉCURITÉ ALIMENTAIRE /(6,21 M EUR)

3 - Appui aux chaines de valeur animales et aquacoles dans la zone CEMACDANS LE CADRE DU PROGRAMME 3 - SÉCURITÉ ALIMENTAIRE/(13,72 M EUR)

4 - Appui à la création d'un centre pilote d'aquaculture maritimeDANS LE CADRE DU PROGRAMME 3 -SÉCURITÉ ALIMENTAIRE / (13,7 M EUR)

5 - Développement des pêches à PALE dans l'Ile d'AnnobonDANS LE CADRE DU PROGRAMME 3 - SÉCURITÉ ALIMENTAIRE/ (12,2 M EUR)

6 - Développement des infrastructures et des équipements de production et de commercialisationDANS LE CADRE DU PROGRAMME 2 - AMÉLIORATION SOCIO-ÉCONOMIQUE /(79,22 M EUR)

7 - Lutte contre le braconnage et les pratiques de pêche illicites, non déclarées et non règlementéesDANS LE CADRE DU PROGRAMME 1 - SANTÉ ANIMALE/ (13,72 M EUR)

8 - Lutte contre les zoonoses et les autres maladies des animaux terrestres et aquatiques dans la zone CEMACDANS LE CADRE DU PROGRAMME 1 - SANTÉ ANIMALE/ (53,35 M EUR)

9 - Promotion des cultures fourragères et des unités de production d'aliment pour les animaux de production et des élevages aquacoles dans la zone CEMAC DANS LE CADRE DU PROGRAMME 3 - SÉCURITÉ ALIMENTAIRE / (7,62 M EUR)

10 - Réduction de la vulnérabilité des communautés de pêcheurs et des populations environnantes face aux IST/VIH/SIDA et du renforcement de leur santé de la reproduction dans la zone CEMACDANS LE CADRE DU PROGRAMME 2 - AMÉLIORATION SOCIO-ÉCONOMIQUE /(4,75 M EUR)

11 -Amélioration de la résilience des éleveurs, des pêcheurs et des aquaculteurs face aux changements climatiquesDANS LE CADRE DU PROGRAMME 2 - AMÉLIORATION SOCIO-ÉCONOMIQUE / (7,62 M EUR)

I

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.