11 Mai 2019

Congo-Brazzaville: Le porte-parole du gouvernement conteste le rapport de l'OCDH sur les prisons

La réponse du gouvernement du Congo-Brazzaville suite au rapport annuel de l'Ogranisation Congolaise des Droits de l'Homme (OCDH), qui dénonce l'insalubrité des prisons du pays ne s'est pas faite attendre.

L'ONG assure y avoir enregistré 30 décès pour la période 2017-2018. Elle met en cause, la surpopulation des prisons, et de nombreux cas de malnutrition.

Un rapport rejetté en bloc par les autorités. Thierry Moungalla, le porte parole du gouvernement, se refuse à commenter les données du rapport et accuse l'OCDH de cabale politique.

Le gouvernement en concertation avec une vingtaine d'ONG de la société civile a signé un protocole d'accord le 22 février 2019 et c'est une plate-forme de concertation permanente qui permet de manière constructive de faire avancer les questions des droits de l'homme.

Le gouvernement note que l'OCDH a refusé de signer ce protocole parce que cette organisation était dans une démarche solitaire qui était de procéder à des accusations que je qualifierais de politiciennes.

Thierry Moungalla rejette en bloc les accusations de l'OCDH sur les prisons congolaises

Congo-Brazzaville

Festival afropolitain nomade - Démarrage des activités de la sixième édition

L'événement qui se tient du 25 au 29 juin, à Abidjan, en Côte d'Ivoire, se veut un lieu de… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.