Libye: Khalifa Haftar en visite au Caire pour la 2e fois en moins d'un mois

En moins d'un mois, c'est la deuxième visite officielle du maréchal libyen Khalifa Haftar au Caire. Une visite qui intervient après la tournée européenne de son rival de l'ouest Fayez al-Sarraj, le chef du gouvernement d'union nationale. Il demandait alors un soutien européen contre l'offensive de Khalifa Haftar.

Le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi a renouvelé, jeudi 9 mai, tout son soutien à l'homme fort de l'Est libyen qui mène depuis cinq semaines une offensive contre Tripoli.

C'est à la recherche de la poursuite, voir même de l'augmentation de ce soutien de son allié égyptien que le maréchal Khalifa Haftar est allé au Caire.

En effet, son offensive vers Tripoli piétine. Depuis le 4 avril, il peine toujours à entrer dans la capitale. Le maréchal libyen vise à déloger le gouvernement d'union nationale et à en finir avec les milices qui lui sont fidèles.

Mais ces milices menacent d'ouvrir d'autres fronts, dans le pays, contre les forces venues de l'Est libyen. Ces milices sont composées selon Khalifa Haftar, « de terroristes et de mercenaires » et sont responsables, du chaos dans lequel la Libye est plongée depuis des années.

L'Egypte dit soutenir le maréchal, pour la lutte qu'il mène « contre les terroristes et les groupes extrémistes ». Le Caire considère que sa sécurité dépend de la sécurité et de la stabilité en Libye.

Toujours selon le communiqué, le président égyptien souligne : « Le rôle de l'armée nationale libyenne (ANL), dans la création d'un climat propice aux solutions politiques ».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.