12 Mai 2019

Ethiopie: Les travailleurs du textile sont les plus mal payés du monde

L'Éthiopie qui ambitionne de devenir le principal centre manufacturier du continent africain tente de séduire les investisseurs avec une politique de bas salaires. Résultat, dans les parcs industriels flambant neufs construits par l'État, les salariés sont démotivés car ils ne parviennent pas à vivre décemment.

C'est ce que dénonce un rapport publié cette semaine par le Centre Stern pour les affaires et des droits de l'homme de l'université de New York.

Au Bangladesh, dans l'industrie textile, un ouvrier gagne 95 dollars par mois, au Kenya 207 et en Chine 326, en moyenne.

Mais en Éthiopie, il ne gagne que 26 dollars par mois, et est le plus mal payé au monde dans ce secteur. Il ou plutôt elle, car selon le Centre Stern qui a étudié les conditions de travail dans le parc industriel de Hawassa, l'un des plus grands du pays, la majorité des employés sont des femmes.

Jeunes paysannes, venues travailler à la chaine pour de grandes marques comme H&M ou Calvin Klein via des fabricants chinois.

Addis Abbeba, qui ambitionne de devenir un géant manufacturier, multiplie les incitations envers les investisseurs étrangers mais néglige totalement les conditions de travail.

Les salaires sont si bas que ces travailleuses ne parviennent pas à en vivre. La démotivation est grande, l'absentéisme aussi, les arrêts de travail sont incessants. Et les employés ne restent pas plus d'un an en moyenne.

Le Centre Stern résume les carences du modèle éthiopien par cette comparaison. Le pays a le choix entre devenir la Chine ou le Bangaldesh.

La première a su tirer profit de son industrie textile pour mettre en place des chaines de valeur ajoutée, tandis que le second se contente d'assembler à bas prix des composants textiles importés d'autres pays, pour se retrouver avec une pauvreté endémique et une économie arriérée.

Ethiopie

CAN 2021 - La Côte d'Ivoire avec Madagascar, Ethiopie et Niger

Le tirage au sort de la Coupe d'Afrique des nations 2021 a été effectué le jeudi 18 juillet, en… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.