Cote d'Ivoire: Renouvellement de la carte nationale d'identité - L'opération va coûter 5000 FCFA

Une assurance doublée d'une information. Les cartes nationales d'identité expirant dans le mois de juin seront renouvelées avant le délai indiqué. Aussi, l'opération de renouvellement coûtera 5000 FCFA. L'information a été donnée, hier, lors de la 14ème conférence de presse post-conseil des ministres au titre de l'année 2019.

« Sur la question d'avoir une carte d'identité à jour, je peux vous assurer que cela sera le cas », a confié le porte-parole du gouvernement, Sidi Tiémoko Touré.

A cet effet, il a rappelé que le gouvernement, après avoir contracté avec la société SEMLEX Côte d'Ivoire, est en train de tout mettre en œuvre pour l'opérationnalisation de cette entreprise.

« Soyez rassurés, tous ceux dont les cartes d'identité arrivent à échéance au mois de juin auront leur carte nationale d'identité qui seront renouvelées avant la fin de l'année », a-t-il affirmé. Avant d'indiquer que le gouvernement est conscient de l'utilité de ce document pour la réalisation des actes de la vie quotidienne.

« Les mesures seront prises au fur et à mesure pour ne pas qu'il y ait un flottement quelconque. Le coût moyen de la carte d'identité sera de 5000 FCFA contre 14 mille au Sénégal », a-t-il annoncé.

A la question de savoir si SRMLEX, avec ses démêlées judiciaires en Belgique, pourrait tenir ses engagements, le ministre Sidi Touré a été sans équivoque. Il a rappelé que ladite société a compéti au même titre que toutes les autres entreprises, et a gagné cet appel d'offre de façon transparente.

« Nous l'attendons aux résultats. Et d'ailleurs, nous lui donnons les moyens pour atteindre ces résultats », a-t-il tranché. Le conseil des ministres a adopté une ordonnance portant exonération des droits de douane et des taxes sur le matériel des équipements qui entrent en ligne de compte pour la TNT.

Selon le ministre de la Communication et des Médias, il est important pour la Côte d'Ivoire d'achever son processus de migration vers la TNT avant la date du 17 juin, qui verra la restriction du signal analogique.

« Pour cette migration vers la TNT, il va falloir acquérir des équipements tels que des décodeurs, des antennes.

Pour ne pas rester en marge de la démarche qui a été entreprise dans la sous-région, la Côte d'Ivoire a fait l'option d'exonérer ces différents appareillages pour un meilleur accès au moindre coût, la TNT », a-t-il détaillé.

Enfin, le conseil a adopté un décret portant ratification d'un montant de 57 724 216 000 francs CFA, conclu le 19 avril 2019, entre l'Association Internationale de Développement (AID) et la République de Côte d'Ivoire, en vue du financement du Projet d'Appui au développement de l'Enseignement Supérieur.

Ce projet vise à améliorer la gestion de l'enseignement supérieur, à augmenter le nombre d'inscriptions dans les programmes professionnels et à améliorer la qualité et la pertinence des programmes ainsi que des diplômes des établissements d'enseignement supérieur publics nationaux.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Patriote

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.