Congo-Kinshasa: Cacophonie administrative à la présidence de la République - Fatshi doit frapper !

Documents ultra-sensibles en libre circulation dans les réseaux sociaux, projets de discours remis aux diplomates ou à la presse avant leur lecture officielle par le Chef de l'Etat, décisions administratives cassant des ordonnances présidentielles : cela commence à faire un peu désordre au niveau du Cabinet du Chef de l'Etat.

La dernière bourde en date est signée Assistant logistique, qui a décidé de nommer un Directeur des Opérations de l'Aviation Présidentielle, sans l'aval de la hiérarchie.

Bien que le Directeur de cabinet du Chef de l'Etat ait réagit avec promptitude, en faisait remarquer à son auteur son caractère illégal et en lui exigeant des explications urgentes, le mal est fait. Il a été constaté, qu'en l'espace de trois mois, certaines personnes assumant des responsabilités à la présidence de la République se comportent comme si le cabinet du Chef de l'Etat n'était régi par aucun texte et qu'il leur appartient d'inventer la roue. A force de prendre des initiatives qui mettent à mal le Chef de l'Etat et son collaborateur le plus immédiat, à savoir son Directeur de cabinet, elles donnent de la présidence de la République l'image d'une structure où certains n'obéiraient à aucune règle d'éthique et de déontologie.

Dans le souci de rappeler à tous que l'administration de la présidence de la République est régie par des textes légaux et son personnel astreint au respect d'une déontologie, aucun acte indélicat ne devrait rester impuni. Dans la droite ligne de la vision du Chef de l'Etat, qui a place l'impunité au premier rang des antivaleurs à combattre dans ce pays, sous son mandat, c'est le moment ou jamais de faire le ménage à la présidence de la République, à travers des sanctions extrêmes contre les auteurs des fuites d'informations et de documents officiels dans les réseaux sociaux ainsi que ceux qui s'illustrent par des nominations et mises en place qui ne relèvent pas de leurs compétences. Kimp

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Le Phare

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.