13 Mai 2019

Somalie: Un ressortissant turc cible d'un attentat à la voiture piégée

En Somalie, un ressortissant turc a été assassiné ce week-end alors qu'il roulait à bord d'un véhicule à Mogadiscio. La voiture avait été piégée et a explosé.

Un attentat revendiqué par les islamistes shebabs qui accusent la victime de travailler avec le camp militaire turc à Mogadiscio, la plus grande base d'Ankara à l'étranger.

La Turquie constitue une cible depuis son implication grandissante à Mogadiscio. Un rôle majeur voulu par le leader turc Recep Tayyip Erdogan qui, en 2015, fut le premier leader non africain à visiter la Somalie depuis vingt ans.

L'impulsion a commencé en 2011, lorsqu'il était encore Premier ministre, par l'envoi d'une aide humanitaire massive.

Les shebabs ont alors commencé à s'attaquer aux intérêts turcs : voiture piégée devant l'ambassade en 2013, devant un hôtel en 2015, médecins abattus et même avion de ligne turc visé en 2016.

Menaces économique et idéologique

En juillet de la même année, Ahmed Umar Abu Ubaidah, le nouveau chef des shebabs, réserve son tout premier message officiel à la Turquie. Il traite Ankara d'ennemi de la Somalie et l'accuse d'appauvrir la population grâce à des interférences économiques.

Il faut dire que le poids turc est grandissant, notamment dans la gestion des ports et aéroports somaliens. En octobre 2017, Ankara va encore plus loin et ouvre à Mogadiscio sa plus grande base militaire à l'étranger.

Pour Mubaraz Ahmed, l'aide turque permet une meilleure gestion des infrastructures, des revenus réguliers pour le gouvernement et un pays plus stable. « Ça empêche les shebabs d'exploiter la pauvreté et donc de recruter », explique le chercheur.

Les Turcs ont aussi tissé des liens religieux avec le clergé somalien et construit des mosquées. Ankara représente donc aussi une menace idéologique.

Somalie

Deux journalistes tués dans une attaque des Shebab

Reporters sans frontières (RSF) déplore la mort de deux journalistes parmi les 26 victimes de l'attaque… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.