Gabon: Sly'A - Une artiste gabonaise qui vise le sommet

Ancienne sociétaire du groupe Ekivo'k family, Sly'A, a entamé sa carrière solo en sortant un titre qui a fait danser les Gabonais durant la grande période estivale de 2018. Ce titre qui est dénommé Wull'ma a été succédé par deux autres hits, à savoir « Pourquoi ce mal » et « Tillo ».

Le succès de cette artiste qui est constamment plébiscité pour des concerts ou des shows case, a captivé l'attention du patron du label AFJ Productions « Fréderic Gassita ». A tel point qu'il a décidé de prendre Sly'A sous son aile, afin d'en tirer le meilleur pour quelle puisse traverser les frontières gabonaises à travers sa musique.

Depuis la sortie du single "wull'ma" qui lancé sa carrière solo, Sly'A, est entrée dans la short List des artistes qui font vivre la musique Rn&b au Gabon. Ceci est déjà un grand pas pour l'ancienne sociétaire du groupe Ekivo'k Family et du Label Dream Empire, qui rêve d'être une des ambassadrices de la musique "vert, jaune et bleu" dans la sous-région, voire dans toute l'Afrique et en Occident. Il ne fait nul doute que sa récente signature chez AFJ Productions lui donne des moyens pour y arriver.

Rappelons pour la petite histoire que cette maison de production est présente dans le milieu depuis plus de quinze (15) ans. Et, qu'il a déjà fait révéler au public gabonais des talents tels que Professeur T, Alda, les 3FB, Crash le Grave K, Jojo et bien d'autres. C'est donc sous la houlette de Fréderic Gassita que Sly'A va désormais continuer son ascension. Cette récente collaboration fait déjà parler delle, en raison de la sortie du premier single de la native de Tchibanga, sous la direction d'AFJ Productions.

Le single intitulé « appelle-moi », sorti le 20 Avril dernier connait un succès grandissant. Il est accompagné d'une vidéo réalisée par Boss Playa. Dans cette chanson, le nouveau fleuron d'AFJ Productions évoque le besoin ardent que peut éprouver une femme qui a besoin d'avoir son homme auprès d'elle. Une femme qui demande à recevoir le coup de fil de son chéri pour passer des moments agréables. Comme on peut l'entendre au tout début de la chanson : « Bé, maintenant j'ai des envies. Viens me voir qu'on fasse cette partie... ».

De passage à la matinale d'Urban FM « Le Dafreshmorbing », pour la promotion de son nouveau titre en compagnie de son manager Sly'A a été félicitée par Séif Mostley, un chroniqueur de l'émission qui suit l'évolution de l'artiste depuis ses débuts. Ce dernier voit la jeune artiste (24 ans), percé à l'international : « Elle s'inscrit dans une logique qui voudrait qu'elle soit une des porte-voix de la musique gabonaise.

Qu'elle soit l'égérie même de la culture gabonaise, notamment la culture urbaine au niveau international... ». La sortie prochaine de son EP (disque d'une durée plus longue que celle d'un single et plus courte que celle d'un album), va certainement poser les bases de sa marche vers l'international.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.