13 Mai 2019

Gabon: Signature de convention entre l'UIL et l'ANBG

L'Université internationale de Libreville(UIL) a initié une journée portes ouvertes ce samedi 11 mai 2019. Cette journée portes ouvertes a été l'occasion pour les élèves de Terminale des lycées et collèges de la capitale gabonaise de visiter ce temple de savoir.

La signature de convention entre ladite université et l'Agence nationale des bourses du Gabon(ANBG) était aussi du rendez-vous. Cette rencontre a permis aux agents de l'Anbg d'expliquer aux apprenants et candidats au Baccalauréats les critères d'attribution des bourses universitaires.

C'est une signature et une poignée de mains qui scellent la convention entre l'Université internationale de Libreville(UIL) et l'Agence nationale des bourses du Gabon(ANGB). Les élèves de terminale, des établissements secondaires de Libreville, ont répondu à l'appel de la journée portes ouvertes organisée par l'Université internationale de Libreville. Certains d'entre eux se sont faits accompagnés des parents pour comprendre les raisons qui les intéresseraient à poursuivre les études supérieures au sein de ce temple de savoir.

Le Recteur de l'UIL, Pr Fréderic Planche, a expliqué aux futures bacheliers qu'ils seraient la bienvenue au sein de leur établissement. Un établissement, qui selon lui, offre la possibilité d'étudier de façon sécuritaire, dans un milieu propice à la réflexion, agréable et reposant, en peu de mots, dans de bonnes conditions. Dans ce vaste univers de savoir, on y trouve : l'Institut supérieur de gestion et d'économie appliquée ; la Faculté de droit et des sciences politiques et l'Ecole polytechnique de Libreville. « L'encadrement des étudiants est assuré par des personnels formés et compétents, attentifs à leurs bien-être mais également au suivi et au contrôle de leur progression dans le déroulement pédagogique respectant les normes internationales en particulier, le LMD (Licence-Master-Doctorat) » précise le Recteur.

Prenant la parole à son tour, le Directeur général adjoint de l'Agence nationale des bourses du Gabon, Fidèle Otomo, a souligné que l'Université nationale de Libreville et l'Anbg ont en commun le même souci. Celui de bien former les Gabonais. Il a également précisé que les critères d'attribution de bourses restent toujours les mêmes. Ils obéissent au décret 404. « Nous avons tenu à signer ce partenariat dans l'intérêt des futurs étudiants et leurs parents. Ce partenariat va permettre de former localement les Gabonais et à moindre coût » fait-il savoir.

Heureux, étaient certains élèves et leurs parents venus pour la circonstance. Ils ont écouté les messages et les ont appréciés à leur juste valeur. Aussi, ont-ils visité l'établissement et ont été séduits. « Je ne pouvais imaginer que cette université est un paradis. Il fait bon vivre ici. Je souhaite que ma fille ait son baccalauréat cette fin d'année pour l'année académique prochaine, elle vienne apprendre dans un cadre paradisiaque où les conditions sont presque réunies » dit une mère captivée par l'environnement et la beauté de cette université.

C'est aussi le cas pour certains élèves, qui, pour la première fois, y ont mis pied. Ils disent se battre pour décrocher leur sésame en fin d'année dans l'espoir de faire partie des effectifs de cet univers où il fait bon vivre pour les études supérieures. « Je suis en terminale C. J'ai écouté les deux messages. J'ai visité cette université. Il y a des raisons fortes pour réussir ici. Toutes les conditions sont réunies pour réussir. Je vais me battre pour avoir mon baccalauréat et demander à mes parents que j'ai un faible pour l'Université internationale de Libreville » s'est confié un élève de terminale de Mikolongo.

La visite guidée faite par Assane Sylla a été bénéfique non seulement pour les agents de l'Anbg, mais surtout pour les élèves et leurs parents. Elle leur a permis de découvrir les opportunités qu'offrent cette université pour apprendre dans des conditions, les meilleures qui soient.

Gabon

KOULA MOUTOU - Jean Massima et Hugues Mbandinga Madiya célèbrent les mères

C'est parce que les mères sont précieuses que le député du deuxième arrondissement de… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.