Maroc: Un jeune Sahraoui périt de soif en fuyant les camps de Tindouf

Dans une tentative de fuir le calvaire des camps de Tindouf et suite à l'interdiction de circuler imposée par les miliciens du Polisario, cinq jeunes ont tenté de rejoindre le Maroc à travers un passage secret jouxtant le mur de protection et interdit par l'Algérie. Malheureusement le véhicule qu'ils avaient emprunté est tombé en panne, en plein désert. N'ayant pas pu le réparer de peur d'attirer l'attention et dans l'espoir de trouver un point d'eau, les cinq jeunes Sahraouis ont décidé de se disperser à travers les dunes.

Malheureusement, ils se sont égarés. Cinq jours après, les familles et les amis commençant à s'inquiéter, décidèrent de braver l'interdiction de circuler imposée par la direction du Polisario et courant le risque d'être abattus par les militaires algériens se lancèrent à la recherche des jeunes disparus dans un rayon de 200 kilomètres autour de Rabouni. Les recherches entreprises par les familles permirent de découvrir quatre survivants parmi les fuyards et le corps inerte du cinquième mort de soif.

Le corps du jeune homme dénommé Deid Ahmed Mahmoud avait été transporté vers les camps de Tindouf où il avait été enterré. Selon des témoins, le jeune homme qui avait tenté de fuir le calvaire des camps de Tindouf, était connu pour son engagement au sein du forum FORSATIN pour défendre la proposition d'autonomie. La famille du défunt, indique le même témoin, accuse la direction du Polisario d'être derrière la mort du jeune homme du fait de l'interdiction de mouvement qu'elle imposait aux Sahraouis et de la terreur qu'elle faisait régner dans les camps de Tindouf en vue de les empêcher de rejoindre le Maroc.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Maroc

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.