Burkina Faso: Dablo - Les six victimes de l'attaque terroriste inhumées

Sur place, ils ont assisté à l'inhumation des 6 victimes de l'attaque perpétrée contre l'église catholique le 12 mai 2019, au cimetière catholique de Dablo.

Ils y ont également délivré le message de compassion et de solidarité du gouvernement à la communauté de Dablo fortement mobilisée pour la circonstance.

«Je suis venu au nom du président du Faso et du gouvernement témoigner notre solidarité et notre compassion à l'église catholique de Dablo et au diocèse de Kaya», a affirmé le ministre d'Etat Siméon Sawadogo.

«Ce que nous avons vécu ici est le témoignage d'une barbarie sans fondement», a-t-il ajouté. A l'en croire cette énième stratégie est un aveu d'échec des autres consistant à diviser les burkinabé pour créer le chaos.

Le président de la Conférence épiscopale Burkina/Niger, monseigneur Séraphin Rouamba a quant à lui, traduit toute la compassion de l'Eglise à son homologue du diocèse de Kaya, monseigneur Théophile Naré.

Il a par la suite appelé les fidèles catholiques de Dablo et du diocèse de Kaya, à avoir un esprit de paix, de pardon et de foi. «Il est difficile en des pareilles circonstances de parler de pardon et de paix pourtant notre Seigneur lui-même du haut de la croix a pardonné à ses bourreaux», a-t-il souligné.

Le représentant de la promotion du prêtre défunt, Abbé Gérard Zabsonre a rendu un vibrant hommage à leur camarade assassiné. «Aucune mort ne nous vaincra. Elle ne vaincra pas le Burkina Faso», a-t-il laissé entendre.

A la fin des inhumations, le ministre Sawadogo et sa suite ont visité l'église incendiée. Les assaillants y ont brûlé certains objets liturgiques ainsi que la sacristie.

Rappelons que les victimes à savoir le prêtre et cinq fidèles étaient en pleine célébration de la messe quand ils ont été extirpés de l'église et froidement abattus par leurs bourreaux.

DCPM/ MADS

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Burkina Faso

Plus de: Fasozine

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.