Angola: Le pays participe à la 22ème session de la Commission des Nations Unies pour la science

Luanda — L'Angola, représenté par la ministre de l'Enseignement supérieur, de la Science, de la Technologie et de l'Innovation, Maria Sambo, participe depuis lundi, à Genève (Suisse), à la 22e session annuelle de la Commission des Nations Unies pour la science, la technologie et le développement (CSTD).

Selon une note de l'ambassade d'Angola en Suisse, parvenue le même jour à l'Angop, la rencontre a pour objectif d'analyser les opportunités et les défis résultant des découvertes scientifiques pour le développement durable.

Lors de la cérémonie d'ouverture de l'évènement, la gouvernante a estimé que la rencontre était très positive car elle constitue une occasion souveraine d'échange d'expérience entre pays, à travers une discussion de haut niveau sur des thèmes convergeant vers la meilleure mise en œuvre de l'Agenda 2030.

La ministre a dit que les défis de l'Angola consistaient notamment à surmonter les asymétries qui défavorisent les régions de l'est et du sud, à éliminer l'analphabétisme, à atteindre le taux de scolarisation de base de 100%, ainsi qu'à renforcer l'éducation de base et secondaire dans les domaines de la science, de la technologie, de l'ingénierie et des mathématiques.

Dans le domaine de la sécurité alimentaire, elle a souligné que, même si des problèmes subsistaient, la convergence de la recherche scientifique en biologie végétale avec des technologies permettant d'améliorer de manière ciblée certaines caractéristiques peut contribuer à produire de meilleures variétés de produits agricoles afin d'accroître la productivité et la résilience des cultures au changement climatique.

La gouvernante a indiqué que le Centre de ressources phylogénétiques de l'Université Agostinho Neto (UAN) est l'institution de recherche et de développement qui collabore avec les agriculteurs pour récolter des variétés de semences en vue d'études sur l'amélioration génétique.

Toutefois, a-t-il ajouté, les progrès dans la recherche dépendent également d'un investissement important dans la biotechnologie et la capacitation humaine qui devra être fait.

Le programme de cette 22e session annuelle de la CSTD organise une excursion des ministres de la Science, de la Technologie et de l'Innovation auprès de l'Organisation européenne pour la recherche nucléaire (CERN) afin de visiter le plus grand laboratoire de particules physiques au monde.

L'événement, qui se déroule jusqu'au 17 de ce mois, prévoit également la tenue d'un dialogue entre des scientifiques qui analysent le rôle de la science, de la technologie et de l'innovation dans la construction de la résilience des communautés et une table ronde sur l'impact d'une croissance rapide technologique pour développement durable.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.