Togo: Vizy prend le contre-pied de l'opposition extraparlementaire

Alors que certains pensent que ces réformes ne sont qu'une « nouvelle horreur politique », d'autres encore que les députés qui ont procédé à ces réformes ont agi comme « un groupement de malfaiteurs », le diplomate français en poste au Togo pense pour sa part que les réformes constitutionnelles votées le 8 Mai dernier par les députés de la 6ème législature togolaise est « un pas de plus vers le renforcement de la démocratie ».

Ambassadeur de France au Togo, Marc Vizy, voit les réformes aller « dans le bon sens ». Aussi, a-t-il poursuivi, « ces réformes étaient préconisées par le feuille de route de la CEDEAO et elles s'inscrivent également dans le sens de l'approfondissement de la démocratie et de l'Etat de droit avec la constitutionnalisation de l'abolition de la peine de mort ».

Scrutant ces réformes, le diplomate français est persuadé de ce que l'opposition togolaise a désormais des chances de pouvoir remporter les élections présidentielles avec un scrutin à deux tours, chose rendue possible par les réformes introduites la semaine dernière.

Mais avant la présidentielle qui a lieu l'année prochaine, il y a les élections locales prévues pour le 30 Juin 2019. M. Vizy invite l'opposition prendre part activement à ce scrutin.

« L'idée maintenant, c'est que tout le monde participe aux élections locales et ensuite aux élections présidentielles.

Avec un scrutin à deux tours, c'est aussi une chance pour l'opposition de gagner », c'est ce qu'a indiqué Marc Vizy.

Car, soutient-il que « c'est par la participation aux processus électoraux que le Togo continuera son chemin démocratique. Participer aux élections et aller voter, c'est ça la démocratie et il est difficile de faire autrement ».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Télégramme228

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.