Sénégal: Impôts sur le revenu - Les recettes font plus de 53% entre 2009 et 2014

Dans une étude sur l'évaluation du potentiel fiscal du Sénégal., la Direction de la prévision et des études économiques (Dpee) évalue le potentiel fiscal du Sénégal à travers une approche par ligne de taxes.

Dans ce document parcouru par le Journal de l'économie sénégalaise (Lejecos ) , l'examen de la composition des recettes fiscales a montré une relative faiblesse de la contribution des impôts directs.

L'analyse des recettes qu'ils procurent révèle une forte concentration autour des recettes d'impôt sur le revenu (IR) déclarés par ou pour le compte des personnes physiques.

"Les recettes d'IR font plus de 53 % des impôts directs perçus par l'Etat entre 2009 et 2014. Elles sont en quasi-totalité recouvrées par voie de retenue à la source sur les salaires (plus de 92 % de l'IR) et sur les rémunérations de prestations payées à des tiers (2 % de l'IR).

Le portrait de l'IR est assez révélateur de la répartition déséquilibrée des contributions aux finances de l'Etat", lit-on dans le document.

L'impôt sur les sociétés, autre grande composante des impôts directs, représente environ 24 % du total des recettes des impôts assis sur le revenu, soit la moitié de l'IR acquitté par les personnes physiques.

Les contributions au titre de l'IS sont essentiellement le fait de quelques secteurs d'activités dynamiques comme les télécommunications et le secteur financier, ce qui reflète une certaine vulnérabilité.

Ces traits caractéristiques reflètent à la fois la difficulté à assoir une fiscalité de masse en matière d'impôts directs et le poids de l'économie informelle reflétant l'étroitesse de l'assiette fiscale et corollaire de la pauvreté d'une large part de la population.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Lejecos.com

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.