Congo-Kinshasa: PAPAKIN - Une mission de supervision du FIDA à Kinshasa

Huit mois après la levée de la suspension du portefeuille du FIDA en RDC, et la prorogation de l'échéance de clôture du PAPAKIN jusqu'au 31 octobre 2020, à condition, pour le projet, d'atteindre un certain nombre de jalons financiers et opérationnels respectivement au 31 décembre 2018 et au 30 juin 2019, la mission d'appui à la relance et à la planification en novembre 2018, une mission de supervision du FIDA séjourne à Kinshasa depuis le 12 mai 2019

L'objectif global de cette mission de supervision est d'évaluer la performance atteinte par le PAPAKIN dans la réalisation des jalons fixés respectivement, en décembre 2018 et en juin 2019, et de proposer un plan d'accélération de la mise en œuvre.

A cela s'ajoutent d'autres objectifs spécifiques, à savoir : faire l'analyse structurelle de la mise en œuvre de chaque composante, en termes de performance, d'efficacité, d'efficience, de taux de réalisation physique du PTBA 2018-2019, en évaluer les résultats atteints à ce jour par rapport au document non objecté par le FIDA.

Faire ainsi le point de la préparation et de la mise en œuvre des principaux chantiers qui assurent la visibilité, l'impact rapide et la pérennité du projet ; passer en revue les recommandations des missions de supervision et d'appui antérieures, de la revue à mi-parcours et de la revue conjointe de portefeuille et en évaluer le niveau d'exécution ; apprécier au niveau du suivi administratif et financier : (i) la performance, l'efficacité et l'efficience de la gestion administrative, financière et comptable du PAPAKIN, (ii) l'état de mise en œuvre des recommandations du dernier audit du PAPAKIN question de mesurer les efforts de performance réalisés (iii) le niveau de préparation et de mise en œuvre du plan de trésorerie pour la période septembre 2018-juin 2019, (iv) évaluer la disponibilité des ressources financières et la possibilité de leur mobilisation pour une mise en œuvre ordonné du PAPAKIN; examiner le plan de passation des marchés en cours, sa conformité aux procédures du Gouvernement et du FIDA, l'efficacité de sa mise en œuvre et reformuler, au besoin, des recommandations pour une plus grande efficacité, en tenant compte de celles qui sont contenues dans le rapport produit à cet effet et proposer, en définitive, un Plan de Passation des Marchés qui tient compte de la nécessité vitale d'accélérer la mise en œuvre du projet. Identifier les goulots qui étranglent la fluidité de la fonction de passation des marchés et proposer des solutions.

Il y a lieu de signaler que sur le plan du suivi-évaluation, il sera question de passer en revue tous les indicateurs identifiés et leur pertinence pour le rapport, les cibles et indicateurs du système de mesure des résultats retenus pour renseigner le plan de suivi des résultats opérationnels; donner une appréciation et une validation du processus de collecte, de documentation, de traitement, de gestion et de reportage des informations et des indicateurs, ainsi que leur diffusion au sein du projet et des Ministères de l'Agriculture de l'Elevage et de la Pêche.

Concernant le ciblage et le genre, la mission devra s'assurer que le projet maintient le cap sur les petits producteurs actifs dans les chaines de valeur, et sur les stratégies d'inclusion des femmes, des jeunes et des producteurs les plus pauvres dans l'approche entrepreneuriale du projet.

Par ailleurs, la délégation du FIDA, Conduite par le Directeur Pays, Abdelhaq Hanafi, appréciera par composante, l'efficacité des contrats de partenariats notamment, avec les institutions de recherche et développement, les directions provinciales des ministères impliqués, les services publics, les prestataires privés, les organisations faîtières des producteurs, et proposer des ajustements.

Pour la journée du 13 mai, cette mission a été reçue par le Ministre a.i de l'Agriculture, le Professeur Tshibangu Kalala.

Il faut rappeler que cette mission de supervision du FIDA séjournera en RDC du 12 au 31 mai 2019. Il est prévu, à cet effet, des visites sur terrain à Kinshasa au niveau des différents sites où PAPAKIN travaille et au niveau de deux antennes du Programme, c'est-à-dire, à Kikwit dans la Province du Kwilu et à Mbanza-Ngungu dans le Kongo Central.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.