Togo: Le Parti des Togolais ne se sent "pas concerné"

Ils ont leurs raisons. Les responsables du parti des Togolais, face à la presse ce Mercredi à Lomé se sont prononcés sur des sujets dont, entre autres, les élections locales du 30 Juin prochain au Togo.

Si Nathaniel Olympio et ses collègues de lutte disent prendre acte du choix du 30 Juin prochain pour la tenue des locales, plus d'une trentaine d'année après les dernières, ils ne comptent pas visiblement y prendre part.

Selon ce parti, ex-membre de la C14, les conditions d'élections transparentes ne sont toujours pas réunies.

Le parti des Togolais n'est pas concerné par ces locales parce que les conditions de transparence ne sont pas réunies", c'est en substance ce qu'indique ce parti.

Entre autres critères absents selon lui et qui l'amène à se sentir non concerné par ces locales, il y a encore la question du fichier électoral.

"Un fichier électoral, c'est le cœur d'une élection et si le fichier est impropre, il ne peut pas permettre des élections démocratiques et transparentes", ce sont là des mots du président national de ce parti, qui reste fidèle à sa logique qui est celle de porter une attention particulière au fichier électoral.

Il reproche à ce fichier, le fait qu'il est conçu sur la base de pièces autres que les actes de naissance et une carte nationale d'identité qui doivent être le minimum por une appartenance à un pays.

Aussi, poursuit le parti dans la déclaration ayant sanctionné cette rencontre avec la presse, "les actes déjà posés par le gouvernement et la CENI sont de nature à compromettre la transparence des locales".

Évoquant leur retrait dela C14, les responsables du parti relèvent entre autres, un manque de cohérence, des approches non homogènes et des défaillances organisationnelles.

Toutefois, le parti se refuse de se fermer dans une toute autre démarche et se dit "toujours ouvert à la mutualisation des ressources mais surtout, dans une démarche homogène".

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Télégramme228

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.