Cameroun: Déviance des réseaux sociaux - Bernadette Mebe Ngo'o n'est pas morte

Depuis hier mardi, les réseaux sociaux annoncent la mort de Bernadette Mebe Ngo'o l'épouse de l'ancien ministre de la Défense.

Une rumeur sans fondement, même si évidemment, le quotidien Info matin paraissant à Yaoundé, avait il y a plus d'une semaine, annoncé " Bernadette Mebe Ngo'o entre la vie et la mort".

La rumeur sur la mort de Bernadette Mebe Ngo'o, a repris ce mercredi 15 mai, sur les réseaux sociaux, notamment Facebook, où on peut lire :" Bernadette Mebe Ngo'o n'est plus de ce monde. Elle est morte ce matin à quatre heures à la prison de Kondengui".

Tout recoupement fait, Camer.be s'est rendu compte qu'il s'agit d'une information fausse, un fake news dont les objectifs sont difficilement imaginables.

Selon nos sources, Bernadette Mebe Ngo'o n'est pas morte, et est bel bien vivante à la maison d'arrêt de Kondengui à Yaoundé, où elle médite son sort depuis le 11 mars dernier, jour de son mandat d'incarcération, par la procureure générale du tribunal criminel spécial (Tcs).

Bernadette Mebe Ngo'o avait été arrêtée, après la perquisition dans son entreprise de location automobile " Prestige limousine". Juste après, la dame avait fait un malaise, admise en soins, avant d'être envoyée en prison, où, elle avait rejoint Edgard Alain Mebe Ngo'o son époux, lequel y était déjà quelques jours avant.

De nos informations, il ressort que Bernadette Mebe Ngo'o n'est pas morte, et que grand chose ne filtre de son état de santé. Attention aux réseaux sociaux. Il s'y trouve plus d'ivraie que du bon grain.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.