Sénégal: Kaolack - Un imam vante les bienfaits de la planification familiale

Kaolack — La planification familiale représente "l'une des solutions les plus efficaces pour la sauvegarde de la santé de la mère et de l'enfant'", a affirmé mercredi le président de l'Association des islamologues du Sénégal pour la santé et la citoyenneté, Imam Mouhamed Tahiyou Kane.

Il s'exprimait devant la presse, en marge d'un atelier sur l'argumentaire religieux sur la planification familiale, initié par le

Cadre des religieux pour la santé et le développement (CRSD), à l'intention des chroniqueurs religieux de la région de Kaolack.

Selon lui, l'argumentaire islamique "permettra aux imams et chroniqueurs religieux d'avoir assez d'informations et les acquis nécessaires pour mieux communiquer sur les avantages de la planification familiale".

Il a invité les imams à faire de cet argumentaire islamique des sujets de conférences et de causeries pour une large sensibilisation des familles sur les bienfaits de la planification familiale pour la santé de la mère et de l'enfant.

Co-auteur d'un manuel portant sur le sujet, lmam Kane souligne que "la particularité de cet argumentaire islamique est qu'il regroupe l'ensemble des propos unanimement favorables à l'espacement des naissances émis par pratiquement tous les chefs religieux du Sénégal".

Saluant l'implication des religieux sur la question, le préfet de Kaolack, Moukhamadou Moctar Watt, a estimé que "la dimension extrêmement religieuse du pays a fait que malgré les efforts consentis, certaines personnes ne veulent toujours pas adopter la planification familiale et se basent sur la religion pour contester cette pratique".

Pour lui, "cet engagement en faveur de la planification familiale pourrait donner un regain d'intérêt à cette politique de population qui a pour objectif de garantir la santé de la mère et de l'enfant par l'espacement des naissance".

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.