15 Mai 2019

Guinée: Manifestation des femmes de Fria - Les forces de l'ordre accusées d'une répression sauvage

Depuis lundi des femmes manifestent dans la commune urbaine de Fria pour exiger le départ de leur préfet. Selon Madame Hawa Bah porte-parole de ces femmes, cette manifestation a été réprimée dans la nuit du mardi 14 mai 2019 par des éléments des forces de l'ordre venus de Boké et de Conakry.

Il est accusé aux forces de l'ordre de pulvériser du gaz lacrymogène les concessions, de défoncer des portes de maisons, de vol de biens comme des téléphones et d'une brutalité sauvage sur les citoyens de la localité.

Aux dires de cette dame, beaucoup de manifestantes ont été blessées et conduites à l'hôpital. Cette répression a poussé les jeunes à se révolter en barricadant les différents artères de la ville.

Pris à partie par les forces de l'ordre malgré l'exposition de sa carte de presse, le correspondant de guineenews.org dans la cité de l'alumine a été grièvement blessé.

Selon une source locale, il y a un grand risque d'affrontements ce mercredi 14 mai entre populations locales et forces de l'ordre.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Aminata.com

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.