Togo: Nathaniel Olympio s'accommode de la nouvelle loi fondamentale

15 Mai 2019

Nathaniel Olympio, le chef du Parti des Togolais, une petite formation appartenant à l'opposition extraparlementaire, a salué mercredi l'adoption de la limitation du mandat présidentiel.

Il aurait préféré une loi qui empêche Faure Gnassingbé de se représenter, mais il prend ce qu'il y a à prendre.

'Les effets de cette limitation ne correspondent pas aux attentes des togolais qui voudraient qu'aucune personne ne puisse faire plus de deux mandats.

Néanmoins, nous ne disons pas que la limitation qui est faite est mauvaise. C'est bon d'avoir limité et d'être revenu sur un scrutin à deux tours, c'est une avancée', a-t-il déclaré.

Les députés ont modifié récemment la loi fondamentale qui limite à deux le nombre de mandats du président de la République. Ces dispositions portent sur l'avenir, pas sur le passé.

M. Olympio a également annoncé que son parti, ancien membre de la coalition de l'opposition, ne participerait pas aux élections locales du 30 juin.

'Il n'est pas opportun de prendre part à ces élections qui ne produiront aucun résultat fiable et transparent', a-t-il indiqué.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.