16 Mai 2019

Congo-Kinshasa: Candidat malheureux à la présidentielle - Ngube Ngube tourne lui aussi la page de la vérité des urnes

Candidat malheureux à présidentielle du 30 décembre 2018, Mgr Pierre Honoré Ngube Ngube vient de sortir de son mutisme, plus de 3 mois après la publication des résultats donnant Félix Tshisekedi vainqueur de la course à la magistrature suprême.

Lors d'une conférence de presse animée hier mercredi 15 à Kinshasa, il a juré avoir définitivement tourné la page de « la vérité des urnes ». A l'instar d'autres candidats malheureux tels que Noël Tshiani, Gabriel Mokia, Théodore Ngoy et autres, il estime que Félix Tshisekedi, proclamé Président de la République par la Cour Constitutionnelle, doit être respecté désormais et accepté comme tel.

Dans la foulée, il a invité le candidat de « Lamuka » à la présidentielle du 30 décembre 2018, Martin Fayulu, qui continue à réclamer la vérité des urnes, à mettre un terme à ses manoeuvres dilatoires.

Ngube Ngube soutient que la crise de légitimité était entretenue à deux niveaux. Le premier niveau était, selon lui, entretenu par une partie de la communauté internationale, y compris certains pays africains, qui trouvaient du plaisir dans la « désétatisation » du Congo.

Le second niveau est celui de la classe politique congolaise, dont la majeure partie est composée de valets, traitres et corrompus au service du néo-colonialisme.

« Ce sont ces derniers qui sont responsables de troubles sanglants, assassinats, rébellions et guerres qui facilitent les pillages des ressources de notre pays, la RDC », a-t-il martelé.

Concernant particulièrement le deuxième niveau, le candidat numéro 5 a pointé un doigt accusateur sur l'opposition.

A son avis, dans sa formation, son mode opératoire et son action, elle ne contribue en aucune manière à la paix et au développement du pays, car elle navigue à vue et n'a pas de vision.

D'après Ngube Ngube, la seule vision de l'opposition est la recherche effrénée du pouvoir, sur le dos de la population meurtrie.

Pour y remédier, le précité vient de lancer « l'Opposition Républicaine Légitime ». A l'en croire, cette structure a pour soubassement le thème central du discours d'investiture du Président de la République, Félix Tshisekedi, qui y avait affirmé son engagement à ériger un Etat moderne, pacifique, démocratique et soucieux du bonheur de chaque citoyen.

«C'est sur base du thème central du discours de Félix Tshisekedi ainsi que des priorités de son discours-programme que l'Opposition Républicaine Légitime va le juger, concentrer son action et ses stratégies destinées à pousser la RDC vers l'avant, aux plans de la démocratie, des droits de l'homme et de la bonne gouvernance», a conclu Ngube Ngube. ERIC WEMBA

Congo-Kinshasa

Trois agents de l'État inculpés pour le meurtre des deux experts de l'ONU

Le parquet militaire a inculpé ce week-end trois agents de l'État pour le meurtre des deux experts de… Plus »

Copyright © 2019 Le Phare. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.