16 Mai 2019

Congo-Kinshasa: Candidat n°5 à la présidentielle 2018 - Pierre Honoré Ngube-Ngube s'engage dans une opposition républicaine légitime et responsable

«Fayulu doit respecter la loi. Il doit cesser ses manœuvres dilatoires. Car, nul n'est au-dessus de la loi. Félix Tshisekedi est le seul Président élu proclamé par la CENI. Le méconnaître, c'est méconnaître les lois qui l'ont établi. L'insulter, revient à insulter les lois du pays et son peuple. Tout le monde lui doit du respect dû à son rang.

Que les politiciens cessent de diviser le peuple pour leurs intérêts égoïstes. Ils doivent bannir le tribalisme, mais surtout de chercher à consolider la paix pour l'émergence et la bonne gouvernance de ce pays qui a tant souffert». Ces déclarations émanent de Monseigneur Pierre Honoré KAZADI NGUBE -NGUBE, lors de son point de presse animé mercredi 15 mai 2019, à Kinshasa. L'ancien candidat Président de la République a saisi également l'occasion pour exprimer la position de sa plateforme politique, le Front des Centristes Républicains, « FCR », qui vient de s'engager dans l'«Opposition Républicaine Légitime» en vue de sortir la RD. Congo du bourbier dans lequel les acteurs politiques l'ont enfoncée depuis plus de la moitié d'un siècle.

En qualité de Chef de file de ce mouvement, il a mis un accent particulier sur la crise de légitimité qui, selon l'Opposition Républicaine Légitime, est une résultante de l'irresponsabilité de la classe politique congolaise dite «de l'opposition». Toutefois, il a signifié les grands axes de la mission de l'Opposition Républicaine Légitime dont les actions sont républicaines, c'est-à-dire, en faveur de la population. Retrouvez, ci-dessous, l'intégralité du message de Monseigneur NGUBE -NGUBE Pierre Honoré :

REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO

PRESENTATION DE L'OPPOSITION REPUBLICAINE LEGITIME

La République Démocratique du Congo souffre, sa population souffre encore à cause des intérêts partisans des Acteurs Politiques, à cause également de l'inconscience des uns et de l'incompétence des autres.

Pour le commun des mortels congolais, lesquels soumis à des manipulations politiques de tous les genres, tous les Présidents qui ont eu à diriger ce pays ont été illégitimes et mauvais. Selon lui, aucune élection organisée au pays n'a donné des résultats fiables. C'est-à-dire, aucun Président de la République ne fut réellement élu. Ceux qui sont élus sont ceux qui s'autoproclament eux-mêmes « Président élu ». Cela n'est-il pas une insulte au peuple congolais ?

Mais tout le monde parle de la démocratie en RDC. Ils disent que les congolais sont libres. Ils font des manifestations publiques, ils insultent les dirigeants, ils font des regroupements au nom de la démocratie. Ils appellent même notre pays : la République démocratique du Congo. Quelle confusion, quelle inconscience chers intellectuels congolais !

Pour notre part, nous sommes convaincus de deux choses : premièrement, que les quatre « Présidents de la République » que Dieu avait donnés à ce pays furent à la hauteur de leurs tâches, ils ont été tous bons, mais incompris et mal encadrés. Et surtout combattus par leurs frères sous l'instigation des institutions ou forces étrangères au pays et en mal de défendre les intérêts des congolais ; deuxièmement, la démocratie existe au Congo. C'est cette démocratie qui est combattue pour empêcher au pays de se développer.

Tous les pays du monde ont des problèmes. Aucun pays n'a réussi à résoudre tous ses problèmes. Pourquoi cet acharnement sur notre pays, la RDC ? Il y a même des compatriotes qui n'ont jamais réussi à résoudre les problèmes de leurs familles, mais qui ont une prétention démesurée de résoudre seulement les problèmes de tous les congolais, et ils sont acclamés. Quelles bêtises, peuple congolais ! Ne savez-vous pas que ces gens sont ennemis du peuple. Leur dessein est de perpétuer la crise politique dans notre pays. Ne les écoutons pas. Rassurons-nous que les problèmes des congolais seront résolus par tous les congolais, et les congolais seuls, dans la cohésion, la concorde et l'unité.

Pouvons-nous comprendre qu'après cinquante-huit ans d'indépendance, les congolais unis, soient incapables d'organiser des élections crédibles ? Les Congolais sont-ils incapables de faire ce qu'il faut faire pour développer leur pays ? Qu'est-ce qui divise les congolais ?

Voilà entre autres les questions fondamentales auxquelles nous devons tous répondre, sans froid aux yeux.

Parlant de la crise de légitimité, nous affirmons que celle-ci est entretenue à deux niveaux. Le premier niveau est celui de la communauté internationale dans son ensemble, y compris les pays africains qui trouvent du plaisir dans la déstabilisation du Congo. Le second niveau, celui de la classe politique congolaise, dont la majeur partie est composée des valets, des traîtres, des corrompus au service du néocolonialisme. Ce sont ces derniers qui sont responsables des troubles sanglants, des assassinats, des rebellions et des guerres qui facilitent le pillage des ressources de notre Pays, la RDC.

Concernant le deuxième niveau, la plus grande responsabilité repose sur la classe politique congolaise dite « de l'opposition ». Car cette opposition, dans sa formation, dans son mode opératoire et dans son action, elle ne contribue en aucune manière à la paix et au développement du pays. Elle navigue à vue, elle n'en a pas la vision de l'Etat. Sa seule vision est la recherche effrénée du pouvoir, sur le dos de la population meurtrie. Cette forme d'opposition est irresponsable, la RDC n'en a pas besoin. Car, elle ne peut assurer ni la paix, ni la stabilité politique, ni le développement du pays.

C'est pour cette raison que le « FRONT DES CENTRISTES REPUBLICAINS » vient de se constituer en « OPPOSITION REPUBLICAINE LEGITIME » en vue de sortir la RDC du bourbier où les Acteurs politiques l'ont enfoncée depuis plus de la moitié d'un siècle.

L'OPPOSITION REPUBLICAINE, quant à elle, elle est une opposition dont les Actions sont Républicaines, c'est-à-dire en faveur de la population, sont définies en rapport avec chaque institution du pays et non orienté contre un ou des individus. Le Président de la République, les Assemblées Nationale et Provinciales, le Gouvernement de la République et les Gouvernements Provinciaux sont dans les viseurs de l'Opposition Républicaine en rapport avec le « Thème central du discours d'investiture » du Président de la République, son Excellence Antoine Félix Tshisekedi Tshilombo.

Je cite : « Nous nous engageons à ériger un Etat moderne, pacifique, démocratique et soucieuse de chaque citoyen. Un Etat ou chaque institution va jouer son rôle dans le cadre de séparation des pouvoirs. Un Etat qui garantira le bonheur de tous ».

Cette citation, dans son contenu, exprime tout ce que recherchent les congolais. Si l'actuel Président de la République parvient à réaliser cette vision, le peuple le soutiendra. Personne ne réussira à le déboulonner. Mais, s'il ne réussit pas à réaliser ses promesses ou son projet, il se déboulonnera lui-même.

C'est sur base du « Thème central du discours d'investiture » du Président de la République, son Excellence Antoine Félix Tshisekedi Tshilombo ainsi que des priorités définis dans son discours programme que « l'Opposition Républicaine Légitime » que nous avons le privilège de diriger, va le juger et concentrer son action et ses Stratégies destinées à pousser la RDC de l'avant, aux plans de Démocratie, des Droits de l'homme et de Bonne Gouvernance, tel que présenté dans le « Document de Présentation de l'Opposition Républicaine légitime » qui sera distribuée aux uns et aux autres.

Je vous remercie.

Mgr Kazadi LUKODA NGUBE-NGUBE Pierre Honoré

Chef de file de «l'Opposition Républicaine Légitime»

Congo-Kinshasa

Premier compromis pour la formation du nouveau gouvernement

En République démocratique du Congo (RDC), des avancées sont signalées dans les discussions… Plus »

Copyright © 2019 La Prospérité. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.