Guinée: Finale de la 1ère édition Guinée Startup challenge - Six porteurs de projets raflent des prix

Pour encourager les étudiants guinéens à se lancer dans l'entrepreneuriat jeune, l'incubateur « Ose ton emploi » a lancé le 21 janvier dernier une compétition dans certaines universités publiques et privées de Conakry et de Kindia. Après quatre mois de dur labeur, sur 300 candidats, quinze ont décroché le tiket de la qualification.

Parmi les 15 finalistes de ce mercredi 15 mai 2019, au Centre culturel franco-guinéens six (6) projets de ces etudiants compétiteurs ont été retenus par les membres du jury.

Il s'agit de Mamadou Bilo Sow du projet Diaguissa-agriculture, Mamadou Cellou Diallo du projet Djawo, Ousmane Fofana du projet Gnomed-Guinée, Abdourahamane Cissé du projet Aviculture, Abdoul Aziz Diallo du projet Charbon-Guinée et Mariam Demblé du projet Soins +224.

Pour Danda Diallo, directeur fondateur de l'incubateur start-ups « Ose ton emploi » a fait savoir que , ces lauréats ont été retenus sur base des critères bien définis: « Ces critères de sélections des compétiteurs a été simple, d'abord, il faut être étudiant ou diplômé en 2018 pour pouvoir postuler et participer à cette compétition.

Il y avait une fiche que chacun devait remplir. C'est sur cette base que nous avons sélectionnés 300 jeunes qu'on a formé d'abord sur le business model pour qu'eux-mêmes travail d'abord des projets qu'ils ont déposés. Sur la base de ces projets, on a sélectionné 75 jeunes qui ont réussi à faire ce travail de la meilleure manière.

Ensuite ces 75 ont reçu une autre formation sur le business plan. Cette fois-ci et pitch qui est comment vendre ton projet. Tous ces jeunes ont pitches devant les membres du jury et on a retenu les 15 finalistes», rappelle Danda Diallo.

Selon lui, ce sont ces 15 finalistes qui sont en compétition aujourd'hui pour obtenir les six (6) meilleurs qui seront primés et accompagnés. Ils auront des financements pour démarrer leur business et leur incubateur qui va les accompagner à créer leur entreprise.

Poursuivant son intervention, le fondateur de l'incubateur a dit :« Ce concours Guinée startup Challenge s'adresse aux étudiants, notre objectif est de faire en sorte que les étudiants pendant qu'ils sont en situation de classe puissent découvrir l'entrepreneuriat.

Qu'ils sachent comment structurer un projet et comment le vendre dans le but de créer leur propre entreprise au bout de leurs études.

Parce que nous avons constaté qu'en Guinée les étudiants sont formés pour être chercheurs d'emploi, il n'y a pas d'emploi. Après les études, l'État ne peut pas employé tout le monde, il y a une crise d'emploi.

Ces jeunes constituent une bombe à retardement donc il faut trouver d'autres alternatives, l'alternative pour nous c'est l'entrepreneuriat. C'est dans ce sens que nous avons lancé cette compétition qui ne vise que les étudiants».

De son côté, le Ministre de la jeunesse et de l'emploi jeune, Mouctar Diallo, a précisé que, Guinée startup challenge est un exemple de volonté des jeunes de Guinée aujourd'hui de prendre leur avenir en main.

« Je lance un appel à l'ensemble des jeunes Guinéens d'oser, de croire en eux et d'être sûr que leur avenir et celui de la Guinée passe nécessairement par leur plein engagement d'autopromotion, de prise en charge et d'auto-emploi. Le ministère de la jeunesse et de l'emploi jeune reste totalement disponible pour accompagner les jeunes».

Heureuse parmi les lauréats du concours Guinée startup Challenge, Mariam Demblé du projet soins +224, a livré ses impressions:« C'est un honneur pour moi, d'être parmi les victorieux des projets retenus y compris des prix.

Cela prouve que mon projet a été apprécié par les membres du jury. Je ferai tout mon possible pour aboutir à la réalisation de ce projet a fin de pourvoir régler ce problème de santé ».

Il est à noter que le premier prix est 10.000.000fg...

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Aminata.com

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.