16 Mai 2019

Angola: La BM alloue un milliard de dollars dans des projets durables

Luanda — La Banque mondiale (BM) mettra à disposition un milliard de dollars sur six ans pour développer plusieurs projets en Angola, en mettant l'accent sur la formation de capital humain, a déclaré le représentant en Angola et à São Tomé et Príncipe, Olivier Lambert.

Le responsable a donné ces informations lors d'une réunion avec les députés de la 5ème Commission pour l'économie et les finances et de la 6ème Commission pour santé, de l'éducation, l'enseignement supérieur, les sciences et la technologie, avec une délégation d'experts de la Banque mondiale.

Olivier Lambert n'a pas précisé le nouveau projet qu'il a présenté aux parlementaires, mais a déclaré qu'il reposait sur trois piliers principaux: la macro-gouvernance, la diversification de l'économie et le capital humain, qui, à son avis, nécessitait un investissement important.

"Nous pensons que le pays fait face à de grands défis et que le plus grand défi à résoudre à long terme est de former et d'améliorer le capital humain, car la richesse d'un pays ne réside pas dans ses ressources minérales, mais dans son taux élevé de formation et de bien-être de ses habitants", a-t-il indiqué.

À cet effet, a-t-il expliqué, la BM ne procédera pas uniquement à des investissements sectoriels, car ils constituent un élément plus vaste qui implique, outre les investissements dans l'éducation, également dans la santé, l'agriculture, les transports, les télécommunications, entre autres, dans le but d'accroître le capital humain dans pays.

A son tour, la présidente de la Cinquième Commission, Ruth Mendes, a déclaré que le programme présenté aux députés par la Banque mondiale faisait partie du programme 2020-2025. La députée a établi un diagnostic de la situation financière de l'Angola sur la base de sa dépendance au pétrole.

Elle a également mentionné que le programme de la Banque mondiale mettait l'accent sur la formation de capital humain en tant que moyen de mettre fin à la pétro-dépendance et de développer des programmes locaux sans manque de personnel.

La diversification de l'économie angolaise est conforme au Plan de développement national (PDN), qui repose sur trois sous-piliers, notamment l'amélioration de l'environnement des entreprises, la construction et l'amélioration d'infrastructures de base telles que de l'énergie et de l'eau, de l'agriculture et de l'agroalimentaire pour créer des chaînes de valeur.

Angola

Procès CNC - Conseil des expéditeurs attend le code pour verser 77 millions USD

La nouvelle direction du Conseil national des chargeurs (CNC) attend l'attribution d'un code spécifique lui… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.