16 Mai 2019

Soudan: Le chef de l'ONU appelle à une dynamique positive alors que les pourparlers s'enlisent

Le Secrétaire général de l'ONU a salué les progrès accomplis jusqu'à présent entre les chefs militaires et les forces d'opposition au Soudan en vue de convenir d'un calendrier pour le retour à un régime civil, après le renversement du Président Omar el-Béchir il y a un peu plus d'un mois.

Mardi, le Conseil militaire de transition et les forces de la Déclaration de la liberté et du changement ont annoncé qu'ils avaient convenu d'une période de transition de trois ans, mais mercredi, les militaires auraient annoncé que les pourparlers étaient suspendus pendant trois jours, exigeant que les manifestants retirent les barrages routiers d'une zone désignée de la capitale Khartoum.

Selon les informations diffusées par les médias, des manifestants ont été abattus alors que les soldats tentaient de dégager les barricades, à la suite de violences similaires qui ont fait au moins six morts lundi dernier.

Dans une déclaration publiée par son porte-parole, António Guterres a exhorté les négociateurs des deux parties « à maintenir la dynamique positive et à parvenir à un accord sur les détails restants ».

« Le Secrétaire général est déterminé à continuer de travailler avec l'Union africaine à l'appui de ce processus », poursuit la déclaration. « L'Organisation des Nations Unies est prête à appuyer les parties prenantes soudanaises dans les efforts qu'elles déploient pour instaurer une paix durable et viable ».

Le chef de l'ONU a également souligné « l'importance de défendre les droits de l'homme de tous les citoyens et de continuer à donner la priorité au dialogue en tant que moyen de régler les différends en suspens. Il souligne aussi la nécessité d'éviter toute forme de violence qui pourrait compromettre la sûreté et la sécurité des citoyens ainsi que la stabilité du pays ».

Les manifestations au Soudan contre les prix du carburant et des denrées alimentaires ont commencé en décembre dernier et ont atteint leur paroxysme le 11 avril, lorsque les chefs militaires ont annoncé que le Président El- Bashir avait été renversé. Les manifestations de masse se sont poursuivies devant le quartier général de l'armée dans la capitale, exigeant le retour au pouvoir civil.

Soudan

Reprise du dialogue sur la composition de l'instance de transition

Les militaires et les chefs de la contestation dans le pays reprennent, ce 20 mai dans la soirée, les… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 UN News Service. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.