16 Mai 2019

Cameroun: Développement local - Le BIR en action

Cette unité d'élite de l'armée camerounaise a récemment fait des dons aux communautés de la zone côtière de Kribi dans le département de l'Océan.

La joie et l'émotion étaient au rendez-vous au village Lobé. Cette localité de l'arrondissement de Kribi 1er dans le département de l'Océan, région du Sud, s'est transformée en une base militaire pendant quelques minutes. Le commandant du Bataillon d'intervention rapide (BIR) zone Kribi, le lieutenant-colonel John Williams Njock et ses éléments sont allés à la rencontre des populations des cinq groupements de la zone côtière de Kribi. Le BIR est allé parler de développement socio-économique aux peuples Batanga et Mabéa.

Les commandos ne sont pas venus les mains vides. Ils ont apporté des tonnes de riz, de farine, une centaine de sacs de sel, des brouettes, des machettes, des limes, une cinquantaine de filets de pêche, des paquets de flotteurs et une dizaine de moteurs hors-bord complets de 15 chevaux.

Au nom du général de brigade, conseiller technique à la présidence de la République du Cameroun, le BIR zone Kribi, a voulu par ce geste, renforcer son amitié avec les communautés riveraines. Une occasion de dire aux populations que cette force d'élite a aussi un visage humanitaire. Une autre forme du vivre ensemble.

« Merci pour tout ce que vous faites pour nous », a dit Sa majesté Thomas Mvoubia, porte-parole des chefs des groupements de la zone côtière de Kribi. Le BIR zone Kribi depuis sa création en 2013 est toujours au service de la Nation. Au-delà de ses missions traditionnelles, la force, dans ses actions civilo-militaires, accompagne les populations de Kribi dans divers secteurs : la santé, l'éducation et le développement des villages, entre autres.

« Il est question pour nous, de consolider le lien armée-nation », fait savoir le lieutenant-colonel John Williams Njock, commandant le BIR zone Kribi. Plusieurs fois, on a vu les éléments du Bataillon venir au secours des automobilistes en panne sur le tronçon Campo-Kribi. Des gestes que le préfet de l'Océan a salués. Antoine Bisaga, présent à la cérémonie, a demandé aux chefs traditionnels de veiller au bon usage du matériel reçu.

Cameroun

Crime d'état, Ferdinand Ngoh Ngoh et la France sacrifient les soldats du 10 juin

J'accuse Monsieur Ngoh Ngoh Ferdinand d'avoir assassiné les 17 soldats qu'on dit avoir été abattus… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.