Cameroun: Sécurisation des accès - Serrures et cadenas contrefaits circulent

Deux cargaisons d'une valeur totale de 11,5 millions F déjà saisies sur divers sites à Douala.

De fausses serrures, des poignées et canons contrefaits sont écoulés dans les marchés et quincailleries de la place... Autant de produits venant d'Asie, et qui sont principalement des imitations de pièces de la marque « Vachette », détenue par l'entreprise Assa Abloy. La succursale camerounaise de cette firme européenne a organisé un point de presse avant-hier, 14 mai, en son siège à Akwa, pour présenter cet autre pan de la lutte contre la contrefaçon.

Après des plaintes de clients, et le constat que les produits étaient concurrencés par des faux, des responsables de l'entreprise venus de France en mi-2016 ont rencontré des distributeurs locaux, explique Faustin Nzonkouo, avocat de la succursale camerounaise. « Il était question de les sensibiliser, et de leur demander de retirer les faux produits de leurs comptoirs », a indiqué l'avocat.

L'opération n'a pas vraiment porté de fruits, mais pendant qu'elles la menaient, les équipes d'Assa Abloy ont appris que de gros fournisseurs des faux cadenas, serrures et autres canons étaient installés à Akwa. Des Asiatiques, qui importaient leurs cargaisons de leur continent d'origine.

Suite à une ordonnance de saisie délivrée par le tribunal de 1ère instance de Douala-Bonanjo, la société a saisi, en février 2018, une cargaison évaluée à quelque 8 millions de francs. Et le 11 mai dernier, un autre stock a été pris, cette fois dans les locaux d'une structure camerounaise, toujours à Douala, pour une valeur d'environ 3,5 millions. Entre ces deux grosses prises, des descentes dans divers marchés et autres sites de vente ont permis des saisies de moindre envergure.

« Ce qui nous préoccupe surtout, c'est la sécurité des utilisateurs, que nous tenons à sensibiliser. Aujourd'hui, vous avez des vendeurs qui mélangent les bons et mauvais produits », a relevé Elisabeth Mbia, de la succursale camerounaise. La jeune femme indiquera par la suite que, entre autres mesures contre les faux produits, les boîtes authentiques portent désormais un scellé comportant un code.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.