Afrique: Beach volley - Le Cameroun en course pour les Jeux africains

Aux éliminatoires Zone 4 de Bangui comptant pour les Jeux africains Rabat 2019, le Cameroun envisage d'aligner en Beach-volley, une paire en dames et messieurs. Avant de parvenir au choix de la paire définitive, 12 joueurs ont été retenus par l'entraîneure nationale, Francine Tchinda-Boumo.

Soit six athlètes par genre qui devront gagner leur place lors du stage préparatoire à Douala. Selon la technicienne, cette présélection repose essentiellement sur des éléments réguliers dans les challenges nationaux de la discipline. Du 21 au 27 mai prochain, le Cameroun devra être classé parmi les quatre premiers pour être de la partie au Maroc.

En fonction du ranking, le pays classé cinquième de ces éliminatoires peut prétendre à un ticket pour le royaume chérifien. Avec des résultats encourageants dans les jeunes catégories, le Cameroun peine encore à se frayer un chemin chez les séniors. Ces derniers n'ont pas encore disputé la moindre compétition de rang continental. Outre une participation aux Jeux africains, un second objectif est projeté par le Cameroun. En effet, autant dans le ranking continental que mondial, le pays n'a pour le moment engrangé un quelconque point. Le tournoi zonal constitue l'occasion d'infléchir à cette situation. YZ

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.