Cote d'Ivoire: Béoumi - 2ème jour d'affrontement entre communautés, Le ministre Sidi Touré en pompier pour calmer les tensions

Une vive tension a régné toute la journée du mercredi dans la ville

Le ministre Sidi Touré, fils de Béoumi, a rencontré les communautés malinké et baoulé pour un apaisement. Il a souhaité ne pas revenir sur les causes de cet affrontement mais plutôt des mesures pour une sortie de crise.

Le chef de canton, Nanan Ago Yao et les chefs de villages ont promis de rappeler les jeunes à la raison mais exigé que le sang versé soit lavé. Ils ont, pour les sacrifices, demande un cabri et un mouton pour la ville de Béoumi et pour les villages de la ville, un bœuf, de la boisson pour conjurer le mauvais sort.

La communauté malinké a également promis de rappeler ses enfants à l'ordre. Elle a promis d'immoler un bœuf et d'organiser une prière coranique pour demander à Dieu d'éloigner Béoumi des mauvais esprits.

Le porte-parole des jeunes malinké a demandé aux forces de l'ordre de sécuriser les commerces. Et prié les jeunes de quitter les rues.

Au président de la jeunesse communale, Brou Kalmar, le ministre Sidi Touré a recommandé de faire en sorte que les jeunes quittent les rues et mettent fin à cette situation.

Le ministre Sidi Touré à la fin de la rencontre, a offert la somme de 730.000FCFA pour les sacrifices et au nom du gouvernement promis de prendre en charge les soins des blessés. Le gouvernement a promis de soutenir les familles endeuillées. Notons que la réunion s'est tenue à la résidence du préfet.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Le Nouveau Réveil

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.