16 Mai 2019

Guinée: Tiken Jah contre un 3ème mandat - « Quand je l'ai dit, Alpha Condé n'était pas content »

Le projet de troisième mandat en Guinée ne passe pas inaperçu aux yeux de certains hommes publics. Le reegaman ivoirien, Tiken Jah Fakoly, à l'occasion de son intervention ce jeudi 16 mai 2019 sur les ondes de la RFI pour la sortie officielle de son nouvel album a donné son point de vue sur la question de 3ème en Guinée.

Selon lui, il l'a dit personnellement au président de la République Alpha Condé que ce n'est pas une bonne idée. « Les troisièmes mandats ne passeront pas en Afrique de l'Ouest parce que la jeunesse s'est réveillée.

Notre génération à l'impression que le pouvoir est confisqué par les anciens... Donc nous n'accepterons plus ça. On a besoin d'une nouvelle génération qui va changer l'Afrique afin que notre continent se développe comme les autres »

Après avoir dit cela au chef de l'Etat guinéen, l'artiste a compris qu'Alpha Condé était contre sa proposition. « Quand je l'ai dit, il n'était pas très content, il a même pris l'exemple de Mugabe, mais deux mois après Mugabe est tombé, je pense qu'il a pensé à moi. Je n'ai fait que lui dire la vérité ».

Le jour que le numéro 1 de la Guinée se prononcera publiquement qu'il va modifier la constitution guinéenne pour briguer un 3ème mandat, Tiken a peur pour lui qu'il ne quitte le pouvoir de façon déplorable.

« Ce serait dommage qu'il sorte par la petite porte. Le mieux pour lui, qu'il organise les élections à temps en 2020 et il se retire doucement. Comme ça, il sera l'un des héros du respect de la démocratie en Afrique », a-t-il souhaité.

Guinée

Le parti au pouvoir officialise sa volonté de changer la constitution

Ce n'était plus un secret, depuis des semaines, le débat était engagé mais l'annonce… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Aminata.com. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.