Sénégal: Hygiène et encombrement - Elaboration d'un plan d'actions à Diourbel

Diourbel — Le comité départemental institué par le préfet de Diourbel, Ibrahima Fall, pour la promotion de l'hygiène publique et la lutte contre les encombrements a élaboré jeudi un plan d'actions dédié à ces deux problématiques, en vue d'améliorer le cadre de vie des populations.

"Le comité s'est réuni pour élaborer le plan d'actions opérationnel du département de Diourbel  avec l'ensemble des acteurs concernés par le phénomène des encombrements mais également par le phénomène de l'insalubrité dans nos différentes localités", a expliqué le chef de l'exécutif départemental.

Ibrahima Fall, qui présidait un comité départemental de développement (CDD) pour l'hygiène publique et la lutte contre les encombrements, a rappelé que l'élaboration de ce plan d'actions faisait suite à l'appel lancé à cet effet par le chef de l'Etat, Macky Sall, lors de son investiture, ainsi qu'aux orientations données par le ministre en charge de ces questions.

Pour mener à bien sa mission, le comité départemental a décidé d'adopter cinq axes stratégiques. Ils consistent à élaborer la cartographie, mener des actions de communication et de sensibilisation, lutter contre l'encombrement et l'insalubrité et faire le suivi-évaluation des actions sur le terrain.

La structure mise en place par le préfet de Diourbel a également fait une expression de ses besoins en termes de moyens logistiques et humains pour l'opérationnalisation des activités qu'il compte dérouler dans les 12 communes du département.

"Pour le matériel logistique, déjà il y a un disponible au niveau de la commune de Diourbel  mais par rapport à la mise en œuvre de ce plan départemental qui couvre l'ensemble des 12 communes, nous avons sollicité en fonction de chaque activité les moyens logistiques nécessaires", a déclaré Ibrahima Fall.

Il a averti que les opérations prévues à cet effet comme celles ayant été déjà menées dans le département de Diourbel, en particulier au marché Ndoumbé Diop et au centre de santé, seront exécutées "sans favoritisme ni parti pris".

"Deux principes fondamentaux - équité et justice - vont guider la mise en œuvre de ce plan. Toutes les personnes qui sont dans la même situation auront le même traitement. Il n'y aura pas de parti pris par rapport à la mise en œuvre de ce plan d'action", a assuré Ibrahima Fall.

Il a exhorté les maires des communes à faire en sorte que les actions sur le terrain ne soient pas biaisées par "les relents politiques des uns et des autres".

"J'ai demandé à l'ensemble des maires de s'engager personnellement mais également de mettre la volonté qu'il faut pour qu'on puisse réussir ce défi", a ajouté le chef de l'exécutif départemental.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.