Angola: Vice-président se renseigne sur le fonctionnement de l'EPAL à Kilamba

Luanda — Le Vice-président angolais, Bornito de Sousa, en sa qualité de coordonnateur du Conseil national de l'Eau (CNA, sigle en portugais), s'est informé jeudi du fonctionnement de la station de pompage de Bita et de traitement de Kilamba, de l'entreprise publique des eaux de Luanda (EPAL).

Le CNA, l'un des organes consultatifs permanents du pouvoir exécutif, est chargé de coordonner les différents départements ministériels liés à la planification, à la gestion et à l'utilisation des ressources en eau dans le contexte des bassins hydrographiques.

À la station de pompage d'eau de Bita, à 18 kilomètres de la ville satellite de Kilamba, le vice-président a constaté le fonctionnement des deux groupes d'électro-pompage, la zone de capture, de contrôle de la qualité et de maintenance.

Lors de la visite guidée, le vice-président a reçu des explications du président du conseil d'administration de l'EPAL, Diógenes Diogo, et du ministre de l'Énergie et de l'Eau, João Baptista Borges, sur le fonctionnement de la station de pompage.

À la station de traitement et de distribution d'eau de la ville de Kilamba, Bornito de Sousa a visité les laboratoires de traitement, d'échantillonnage, de microbiologie et les réservoirs de réception de l'eau provenant de la station de pompage de Bita.

À la fin de la visite, le vice-président a rencontré à huis clos le ministre de l'Énergie et de l'Eau, João Baptista Borges, des dirigeants de l'EPAL et des représentants des habitants de la ville de Kilamba.

Ces derniers jours, les habitants des villes satellites de Kilamba, de KK5000 et de Sequele réclament de la qualité de l'eau fournie par l'EPAL, car elle est colorée et odorante.

Après la réunion, l'un des représentants des habitants de Kilamba, Fernando Funchi Domingos, a déclaré qu'ils continuaient à recevoir de l'eau en quantité insuffisante et par intermittence.

Les habitants de Kilamba se plaignent également des tarifs élevés de la consommation d'eau, qu'ils considèrent comme aléatoires.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.