Burkina Faso: Faso foot - L'ultime bataille entre Salitas et Rahimo pour le titre

La 30e et dernière journée du championnat national de première division se disputera le samedi 18 mai 2019 sur plusieurs stades, à la même heure. Cette journée s'annonce, cruciale puisque le champion national et les équipes reléguées seront connus à l'issue des rencontres.

Le successeur de l'ASFB, champion en titre, sera connu le samedi 18 mai 2019, à la faveur de la 30e et dernière journée du championnat national de 1re division. Le moins que l'on puisse dire est que le suspense est total aussi bien en haut qu'en bas du classement. Deux clubs sont au coude-à-coude pour le titre en cette saison 2019 : Salitas FC et Rahimo FC.

Les deux équipes ont le même nombre de points (54), mais Salitas est en tête grâce à un goal différentiel favorable (+3). Il sera face à l'Union sportive des forces armées (USFA) au stade du 4-Août sous le coup de 16 h. Actuelle 3e au classement, l'USFA entend sauver sa saison en maintenant sa position sur le podium.

Pour son entraîneur adjoint, Manga Oulé Diabaté au cours de la traditionnelle conférence de presse d'avant-match hier à Ouagadougou, l'objectif du départ était le titre. « Nous avons échoué à notre objectif principal. Mais comme le podium nous tend la main, nous allons le saisir pour sauver notre saison.

Pour y arriver, nous allons nous battre samedi », a laissé entendre le coach adjoint des Bidasses. Quant à Ladji Coulibaly, coach de Salitas FC, une victoire est impérative lors de la dernière journée.

« Nous n'avons pas droit à l'erreur si nous voulons être champions. Il nous faut obligatoirement une victoire. Nous avons trébuché à un certain moment. Mais nous avons notre destin en main. Ça ne sera pas un match facile pour nous et nous en sommes conscients », a-t-il avoué.

Juste à côté, au stade Issouffou-Joseph-Conombo de Ouagadougou, l'autre prétendant au titre, le Rahimo FC défiera l'équipe classée 4e, le Rail club du Kadiogo (RCK). En lutte avec l'USFA pour la 3e marche du podium, les Faucons vont, sans doute, jouer pour la gagne afin de sauver également leur saison.

Si la bataille est rude en haut, elle l'est également en bas, pour le maintien. Quatre équipes connaîtront leur sort à la fin de cette journée. L'une d'entre elles accompagnera l'AJEB en D2. De ses équipes figure l'Etoile filante de Ouagadougou (EFO).

Lutte âpre pour le maintien

14e au classement avec 31 points, la Reine des Stades rencontre sa rivale légendaire de la capitale, l'Association sportive du Faso Yennenga (ASFA-Y).

Le choc a été délocalisé au stade municipal de Ziniaré. L'EFO, par la voix de son entraîneur adjoint, Bruno Gouba, se réjouit du fait que son équipe ait encore son destin en main. «Nous avons impérativement besoin d'une victoire.

Nous avons des hommes qui peuvent nous l'offrir. Il suffit de jouer avec courage et envie, car quand l'enjeu prend le dessus, il est difficile pour le compétiteur de jouer », a-t-il mentionné. Quant à l'ASFA-Yennenga, déjà assurée de son maintien en 1re division, elle n'entend pas faire malgré tout cadeau à sa rivale.

«Un derby c'est un derby. Ce n'est pas un match qui va amener l'EFO en D2 mais plutôt l'ensemble des 30 journées du championnat », a-t-il ajouté. Une bataille pour le maintien se déroulera également à Banfora où l'Union sportive de la Comoé (USCO) affrontera l'Union sportive de Ouagadougou (USO).

Ces deux équipes, tout comme l'EFO, n'ont pas droit à l'erreur. Si un match nul permettra à l'US Comoé de se maintenir, ce n'est pas forcément le cas pour les Rouge et Blanc de Larlé. L'USO doit obligatoirement s'imposer pour se mettre à l'abri de tout calcul.

Au même moment à Bobo-Dioulasso, l'AS Police tentera de se maintenir en assurant une victoire face à l'AJEB, déjà reléguée en deuxième division. Lors de cette 30e journée, la Ligue de football professionnelle entend déployer des superviseurs sur l'ensemble des stades pour éviter des arrangements entre équipes.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Burkina Faso

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.