Burkina Faso: "72 heures du Gulmu" - Relever les défis de la région de l'Est

La IIe édition des "72 heures du Gulmu" a eu lieu, du 10 au 12 mai 2019 à Ouagadougou, sous le thème : "Opportunités et enjeux du développement économique de la région de l'Est : contributions de ses fils et filles".

Les lampions se sont éteints sur la IIe édition des "72 heures du Gulmu" après trois jours marqués par des activités socio-culturelles. La cérémonie de clôture a eu lieu le dimanche 12 mai 2019 à Ouagadougou. L'initiative est de la fédération des associations de développement de la région de l'Est.

Placé sous le thème : "Opportunités et enjeux du développement économique de la région de l'Est : contributions de ses filles et fils", ce deuxième rendez-vous, selon le président du comité d'organisation, Victor Dahani, a été ponctué par des conférences-débats, une rue marchande, une nuit culturelle et une consultation en géomancie dans du sable, une des spécialités traditionnelles du Gulmu.

"Un match de football a également opposé Yadsé et Gulmantché. Il s'est agi, pour nous, de magnifier, à travers cette rencontre, la parenté à plaisanterie existant entre ces deux ethnies", a-t-il expliqué.

Le parrain Urbain Couldiaty a salué la démarche des promoteurs des "72 heures du Gulmu". Pour lui, cette manifestation culturelle, au-delà de l'aspect festif, contribue au renforcement de la cohésion sociale.

A son avis, ce type d'événement est à encourager, notamment dans le contexte socio-politique actuel du Burkina Faso.

Selon le patron de la cérémonie, le ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme, Abdoul Karim Sango, ces trois journées ont été l'occasion de valoriser les richesses et les potentialités culturelles de la région de l'Est.

Elles témoignent également, à l'entendre, de l'engagement des filles et fils du Gulmu à œuvrer pour la stabilité du pays des Hommes intègres.

"Les échanges et les recommandations, au sortir, des différentes conférences-débats permettront, à n'en point douter, de raffermir les liens entre les populations burkinabè, et en particulier celles de l'Est", a-t-il estimé.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.