17 Mai 2019

Cote d'Ivoire: Salimou Bamba (DG de l'Agence Ci Pme) - « Des conseillers bien formés, c'est la garantie de Pme compétentes créatrices de richesse »

« Le rôle principal de l'Agence Côte d'Ivoire Pme Côte est de promouvoir les Petites et moyennes entreprises dans le pays. Dans ce cadre, nous sommes d'avis que des conseillers bien formés, c'est la garantie de Pme compétentes créatrices de plus de richesse », a indiqué, le 16 mai 2016, le Directeur général de l'Agence Côte d'Ivoire Pme, Salimou Bamba.

Le patron de l'Agence qui dispose d'une « Dream Factory », l'incubateur public Abidjanais au service de l'écosystème entrepreneurial s'exprimait ainsi, à la clôture d'un atelier relatif au renforcement de capacités des acteurs des Petites et moyennes entreprises (Pme).

Et cela, dans le cadre du développement d'initiatives de promotion de l'entrepreneuriat comme voie pour le développement économique.

« En général lorsqu'on parle du développement des Pme, l'on se focalise beaucoup plus sur la question de financement. Alors que l'expérience a démontré que l'un des éléments majeurs pour le développement des Pme, demeure la question de l'accompagnement-conseil », a-t-il fait remarquer.

Avant de soutenir que c'est ce qui justifie la formation initiée par l'Agence Côte d'Ivoire Pme à l'endroit de ceux qui jouent le rôle d'experts conseils auprès des Pme. « Pour que les Pme deviennent performantes, il leur faut de très bons conseils », dira-t-il.

La formation a regroupé les participants venant de l'Agence Côte d'Ivoire Pme, de la Fédération ivoirienne des Petites et moyennes entreprises (Fipme), du Mouvement des Pme et l'Agence emploi-jeunes et des employés du Secrétariat d'Etat à la promotion des Pme.

Poursuivant, le Dg Salimou Bamba a affirmé que sa structure se voit comme un élément fédérateur dans l'écosystème. Et d'ajouter que l'Agence est déterminée à jouer sa contribution dans l'élan d'une Côte d'Ivoire émergente.

« L'objectif pour nous est de former ces personnes en vue de donner des conseils avisés aux Pme. C'est sur cette base que les Pme pourront contribuer à créer plus de richesse dans le cadre du développement de la Côte d'Ivoire », a-t-il soutenu.

En ce qui concerne la durée de vie des Pme, M. Bamba a fait savoir que les études ont démontré que 70% des Pme après 3 à 4 ans d'existence disparaissent. Et de s'interroger : « Qu'est ce qui fait que les Pme disparaissent ? »

Pour lui, la survie des Pme ramène à la question de l'accompagnement-conseil. « On peut mettre en place différents types de programme de développement des Pme. Si les entrepreneurs ne sont pas bien accompagnés sur le terrain, leurs projets sont voués à l'échec », a-t-il fait remarquer.

L'objectif de cette formation, a-t-il insisté était d'accompagner les entreprises dans la mise œuvre de leurs projets. « De toute manière, nous sommes capables de réduire le taux de mortalité des Pme. Et les amener à contribuer davantage au développement de la Côte d'Ivoire », a-t-il soutenu.

Dans deux semaines, a promis le Dg de l'Agence Côte d'Ivoire Pme, une autre formation aura lieu et s'articulera autour des questions relatives à l'établissement d'une relation crédible avec un interlocuteur, à l'écoute utile...

Il faut noter que la formation du 13 au 16 mai s'inscrit dans la mise en œuvre d'une convention que l'Agence Pme Côte d'Ivoire a signé au mois de mars 2018 avec la Fondation espagnol INCYDE. Une fondation à but non-lucratif. C'est dire que la formatrice Mme Suarez qui a dispensé le savoir n'a pas été rémunérée.

Cote d'Ivoire

Humour - Des acteurs ivoiriens présentent 'Sa c koi sa enkor'

Un groupe d'influenceurs web, qui s'est fait connaître sur le digital à travers de nombreux sketchs… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.