Maroc: Stagnation des nuitées touristiques dans la cité idrisside

Les nuitées touristiques dans les établissements d'hébergement classés de la cité idrisside ont connu une relative stagnation à fin mars 2019, en comparaison avec la même période de l'année précédente. Quelque 260.558 nuitées ont été enregistrées au cours des trois premiers mois de l'année actuelle, contre 260.025 durant la même période de l'année 2018, selon des données de l'Observatoire national du tourisme.

S'agissant des arrivées dans les hôtels classés, elles ont atteint 141.446 à fin mars de l'année en cours, contre 146.470 durant la même période de l'année d'avant, soit une baisse relative de 3%.

La durée moyenne de séjour durant cette période était de 2 jours, soit un taux identique à celui réalisé durant la même période de l'année 2018, note l'Observatoire national du tourisme.

Cette attractivité touristique s'explique principalement par la hausse enregistrée par les principaux marchés émetteurs, dont les USA, la France, l'Italie, la Chine et le Royaume-Uni.

Le mois de mars dernier a accusé une stagnation par rapport au même mois de l'année 2018, avec un total de 112.736 nuitées.

Le nombre de chambres opérationnelles au cours du mois de mars a été estimé à 4.598 unités, dont 1.170 de catégorie 5 étoiles, 1.126 de 4 étoiles et 672 de 3 étoiles.

Le nombre des nuitées touristiques dans les établissements d'hébergement classés de la ville de Fès en 2018 a atteint 1.096.721, en hausse de 16% par rapport à l'année précédente (945.102 nuitées).

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.