16 Mai 2019

Congo-Brazzaville: Musique - Laila Embounou fait son show le 24 mai !

Show Link Africa propose un concept original, le 24 mai, au Forum Mbongui à Pointe-Noire. Un spectacle concert où Laila Embounou sera accompagnée par trois formations différentes, pop, reggae, électro rock et danse seront au rendez-vous !

« Who's Show Link ? », telle était la question posée sur l'affiche de la première édition du festival, en novembre 2016, à Pointe Noire. La réponse ? Laila Embounou, moitié canadienne, moitié congolaise et totalement passionnée par l'art en général, la musique en particulier. A ses côtés, oeuvrant dans l'ombre, Axelle Bourgoin, la même passion chevillée au corps. Depuis le 4 novembre 2016, de nombreux artistes ont vu apparaître leurs noms lors d'événements signés Show Link Africa : Kaly Djatou, Les Bons Bergers, Gaël & les Caïmans, Ecoma Gospel, Nestelia Forest, Hermès Acousta, Zao, pour ne citer que ceux là. Que ce soit au Centre culturel Jean-Baptiste-Tati-Loutard, à La Perla, au Cercle Civil, au Palm Beach, un rendez-vous avec Show Link Africa est comme un rendez-vous discret, une croix que l'on pose sans faire de bruit sur son agenda et une fête qui reste dans les mémoires le reste du temps.

Car Laila Embounou n'est pas une organisatrice comme les autres, elle ne fait pas de l'argent sa religion, la billetterie n'est pas son obsession, elle préfère chanter. Laila s'est révélée à l'air libre de "Sous les Manguiers", au quartier Songolo, une émission musicale qu'elle animait pour Canal2 TNT Africa. Une année pleine de rendez-vous quotidiens et un petit écran vite devenu trop étroit pour elle qui déborde de vitalité et secouée par la furieuse envie de brûler la scène derrière un microphone. Fille d'Albert Embounou, écrivain à qui l'on doit "L'Afrique Noire n'est pas partie", "Mon Rêve" ou encore "Nouvelles de Brazza", Laila est comme une enfant de la balle, voix écorchée cigarettes après cigarettes, une voix dans laquelle sonne tantôt un accent blues, tantôt un accent rock. Anglophone, elle l'est jusqu'aux bouts des ongles, fruit d'une Amérique du nord et d'une Afrique noire, cœur et âme métissés entre Canada et République du Congo.

S'il existe un mot qu'elle connaît sur le bout de ses doigts, ce serait « Groove » , comme le nom du back band qui l'accompagnera lors de cette nouvelle édition de Show Link Africa, le 24 mai au Forum Mbongui. « Ce spectacle-concert, c'est un peu un cadeau que je me fais à moi même et c'est beaucoup un cadeau que je partage pour les autres, le public naturellement mais aussi mes amis, ceux du monde de la musique. C'est encore une expérience, je vais me produire sur scène avec trois groupes différents, le mien « Laila & The Groove », mais aussi celui de Patrick Bikoumou « Conquering Lions », dans un style reggae, et pour finir « Villa Tchimbamba » dans un esprit électro-rock. Dance Vortex, une compagnie de danse très talentueuse, sera là aussi pour ambiancer le forum. Depuis quelque temps, je vis au rythme de trois répétitions par semaine, dans des registres très différents, avec des personnes très différentes aussi, si j'y ajoute l'organisation de la soirée, c'est un peu épuisant mais surtout terriblement excitant », confie-t-elle.

Engagée dans ce marathon musical, Laila Embouni fait la promesse d'une soirée groovy où bar et viandes brésiliennes seront mis à la disposition du public. Sur chaque entrée, mille francs CFA seront reversés à l'Institut européen de coopération et de développement, dans le cadre de soutien aux structures de santé en République du Congo. Show Link Africa : soirée spectacle concert le 24 mai - 20h30 - Forum Mbongui - Pointe-Noire.

Congo-Brazzaville

Transferts - Chris Goteni à Grenoble

Chris Goteni sait déjà ce qu'il fera le 20 juin : le défenseur central effectuera la reprise avec… Plus »

Copyright © 2019 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.