Madagascar: HOREB - Les opérateurs adhérents investissent dans le capital humain

Réduire le taux de mortalité tout en améliorant l'espérance de vie des producteurs pour avoir un meilleur rendement tant en quantité qu'en qualité.

Tel est l'objectif des opérateurs ayant adhérés au référentiel HOREB (Hygiène, Organisation et Restauration de l'Environnement et de la Biodiversité). Il s'agit d'une norme nationale pouvant même dépasser les exigences sur le marché international en matière d'exportation de produits agricoles de Madagascar. Ainsi, ces opérateurs investissent dans le capital humain en mettant en place un cabinet médical spécialisé en matière de traitement des allergies à Ambohitrakely. « Cette action entre dans le cadre de la réalisation de nos activités de RSE. Et les profits tirés des activités de ce cabinet médical serviront à subventionner les coûts de traitement de l'allergie au niveau de nos sites de production comme Foulpointe. Sur les 160 consultations gratuites qui y ont été faites l'an dernier, 50% des patients font de l'asthme allergique. Cela a des impacts sur la production », a expliqué Faly Rasamimanana, le directeur général de Faly Export.

En outre, celui-ci a remis un appareil EFR (Exploration Fonctionnelle Respiratoire) d'une valeur de près de 6,4 millions Ar pour le fonctionnement de ce cabinet médical. Il faut savoir que l'allergie est la 4ème maladie dans le monde après le cancer, les pathologies cardiovasculaires et le sida, selon l'OMS. Cette organisation estime qu'en 2050, la moitié de la population mondiale sera allergique. Cependant, Madagascar ne dispose que 30 allergologues pour 22 millions d'habitants pour faire face à ce fléau.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.