Cameroun: Ordre national des avocats - Rentrée solennelle et colloque les 05, 06 et 07 juin 2019 à Yaoundé

L'annonce a été faite hier jeudi 16 mai2019 à Yaoundé, par Me. Charles Tchakouté Patie, bâtonnier du Barreau du Cameroun. C'était au cours d'un déjeuner de presse à l'issue duquel il a annoncé que le colloque et la rentrée solennelle de l'Ordre des 05, 06 et 07 juin prochain, seront animés par le thème : « Les Nouveaux Marchés du Droit ».

Le Barreau camerounais ne veut pas rester à la traine de l'évolution de la science juridique. C'est ce qui à en croire Me. Charles Tchakouté Patie, justifie le thème « Les Nouveaux Marchés du Droit », lequel ponctuera les grands et importants événements de juin prochain à Yaoundé. Selon le bâtonnier qui était face à la presse, le Barreau du Cameroun tient un colloque, du 05 au 07 juin 2019 à Yaoundé, capitale camerounaise. Très attendue, la rentrée solennelle du Barreau, le 07 juin, dernier jour de la grand'messe des praticiens du droit.

« Il sera dit qui est avocat, qui ne l'est pas. L'avocat dans ses aspects professionnel et politique, sera exploré. Il s'est installé une confusion. Le Barreau n'évolue pas en marge de la société, mais il n'est pas un parti politique », a tenu à préciser le bâtonnier Charles Tchakouté Patie, comme pour répondre à ceux qui pensent que ses Hommes seraient indifférents à la crise politique entre l'Etat du Cameroun, et le Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc), de Me. Prof. Maurice Kamto. « Le Barreau a pris des dispositions pour assurer la défense de Me. Michèle Ndoki. J'ai un regard sur l'actualité politique, en tant que Bâtonnier de l'Ordre. Je vais m'atteler à ce que durant ma mandature, il n'y ait pas de confusion. Sous mon magistère, le Barreau sera constructif, formulera des critiques, des remarques, mais fera aussi des propositions. Il n'est pas de la vocation du Barreau, de jeter l'huile sur le feu », a enfin scandé le président de l'Ordre national des avocats.

Sont donc attendus aux assises des 05,06 et 07 juin à Yaoundé, une trentaine de bâtonniers issus des Barreau de Paris (France), Haïti, Lausanne (Suisse), des pays anglophones et francophones d'Afrique, notamment de l'Union économique et monétaire d'Afrique de l'Ouest (Uemoa). « Il s'agira de moments très studieux, avec de nouvelles disciplines du Droit à découvrir et à faire découvrir. Les communications porteront sur : le droit de la presse, le droit pétrolier et minier, le droit du sport, la protection des dirigeants sociaux, le protocole des paiements des honoraires... . », a fait savoir Me. Charles Tchakouté Patie, avant d'inviter les avocats à prendre part à ces rencontres scientifiques de haut niveau qui, seront animées par des experts nationaux et internationaux. « J'invite à présent les avocats à se spécialiser. S'ils le font, ils deviendront riches, financièrement et matériellement. Oui, les avocats ne devraient pas avoir honte d'être riches », a scandé le Bâtonnier, lequel les invite cependant à travailler dur, sur « Les Nouveaux Marchés du Droit ».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.