Ile Maurice: Escroquerie alléguée - Les autorités turques sur la piste d'une Mauricienne

Elles devaient prendre l'avion le soir du 14 mai. Mais depuis, elles n'ont eu aucune nouvelle de leurs «agents».

Quelque 150 personnes vivant actuellement en Turquie dénoncent «une agence de recrutement mauricienne» qui leur aurait promis un emploi dans l'île sur une base contractuelle.

Les autorités turques sont à la recherche de ces «agents», qui ne seraient autres qu'une Mauricienne et son époux égyptien.

D'après le témoignage d'une des victimes, il y aurait parmi elles des Algériens, des Marocains, des Tunisiens et des Égyptiens. Tous ont payé pour se procurer un emploi sous contrat dans le secteur hôtelier à Maurice.

«La femme mauricienne et son mari nous ont fait des contrats de travail, des permis aussi. Nous avons déjà fait des tests sanguins et le vaccin contre la fièvre jaune. Ils nous ont mis en relation avec des hôtels et des sociétés à Maurice. Ils devaient s'occuper des procédures de visa et de nos billets.

La veille où ils devaient nous appeler, ils ont éteint leurs portables et quitté leur bureau», affirme une des victimes, un Algérien vivant à Istanbul, sur un site qui regroupe des expatriés vivant dans le monde.

Une semaine avant son message sur cette plateforme, ce même Algérien avait demandé aux internautes ce qu'il devait savoir sur l'île Maurice parce qu'il prévoyait de venir y vivre deux ans, ayant décroché un poste dans le département d'entretien d'un hôtel.

Quand il a compris que le voyage ne se ferait pas, l'Algérien devait indiquer que les autorités turques sont à la recherche du couple soupçonné d'arnaque.

«Ils allaient nous faire les visas et acheter nos billets.»

Nous avons sollicité le ministère du Travail pour savoir si ce cas lui avait été renvoyé par les autorités turques. Une source officielle affirme avoir appris la nouvelle à travers notre article du mercredi 15 mai, mais qu'aucune démarche officielle n'a été effectuée par les autorités turques.

Toutefois, sur le registre officiel des agents recruteurs reconnus auprès du gouvernement mauricien, pas de trace de la Mauricienne, dont le nom a été évoqué par les victimes. «Si son nom n'est pas sur cette liste, il n'y a pas plusieurs options: c'est qu'elle est dans l'illégalité», soutient notre source au ministère du Travail.

Interrogées, des sources autorisées aux Casernes centrales affirment ne pas être au courant de ce cas. Tandis qu'au niveau du Passport and Immigration Office, l'on indique que pour le moment, aucune personne portant le nom de cette Mauricienne n'est arrivée à Maurice.

L'express a également sollicité le consul honoraire de Maurice à Istanbul, en Turquie, par le biais d'un courriel électronique. Une réponse est toujours attendue.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.