17 Mai 2019

Ile Maurice: Affaire Mike Brasse - l'ACP Domah enfonce Mario Nobin

Il insiste. L'Assistant commissaire de police (ACP) Vinod Domah affirme qu'il n'a rien à se reprocher dans l'octroi d'un passeport au trafiquant de drogue Mike Brasse.

Et aux enquêteurs de l'Independent Commission against Corruption (ICAC) qui l'ont interrogé hier, jeudi 16 mai, il a affirmé : «J'ai reçu un appel du bureau du CP pour traiter cette affaire en urgence.»

Accentuant ainsi davantage la pression sur le commissaire de police Mario Nobin, surtout après la déposition de l'assistant surintendant de police Boodhram.

Le passage à l'ICAC de l'ACP Domah, ex-Divisional Commander, a duré environ deux heures. Les enquêteurs se sont surtout intéressés à la correspondance que l'ACP Domah avait envoyée au CP, après que Mike Brasse a rapporté avoir égaré son passeport au poste de police de Grand-Baie.

«Complainant needs urgently to travel to Reunion Island on 16 septembre 2016 to bring back his speedboat which is in repair in Reunion Island PC 4713- OL17-Ilot Gabriel.»

Selon l'ACP Domah, le CP Nobin avait, par la suite, donné des instructions en écrit, datées du 13 septembre 2016, pour «necessary action per established protocol».

Il a révélé, dans la foulée, avoir été contacté par le bureau du CP pour traiter cette affaire en toute urgence car Mike Brasse devait se rendre à La Réunion.

Il a alors préparé un rapport à l'intention du Passport and Immigration Office. C'est ainsi que, le 14 septembre, Mike Brasse a récupéré son passeport. L'ACP a fait comprendre aux limiers de l'ICAC que son rôle s'est arrêté là.

Les limiers de l'ICAC ont demandé à l'ACP Domah si Mike Brasse avait bel et bien égaré son passeport, si les policiers s'étaient renseignés sur ses fréquentations, les raisons de ses déplacements à La Réunion et surtout s'il y avait réellement urgence de lui remettre son passeport dans les plus brefs délais.

D'autant que, dans la circulaire NO 1/2012 du 23 avril 2012, l'ancien CP Dhun Iswur Rampersad avait mis en garde les Divisional Commanders sur les procédures élaborées dans le cadre des passeports égarés ou volés.

L'ACP Domah a expliqué avoir suivi le protocole quand une personne perd son passeport. «J'ai demandé à une équipe de policiers de faire une enquête pour voir si quelqu'un avait ramassé le passeport de Mike Brasse.»

15 voyages à la Réunion entre 2014 et 2016

Mike Brasse, arrêté en octobre 2016 à Sainte-Rose, La Réunion, pour possession d'héroïne, n'en était pas à son premier voyage à l'île sœur. Entre 2014 et 2016, il s'y est, en effet, rendu à 15 reprises.

Des questions se posent notamment sur comment il finançait ses déplacements et qui facilitait ses allées et venues, alors qu'il n'est qu'un simple skipper.

Mike Brasse s'est rendu à La Réunion pas moins de six fois en 2014 : du 22 au 26 janvier, du 1er au 9 février, du 23 mars au 1er avril, du 3 avril en partance pour Paris au 1er mai, du 5 au 14 novembre et du 5 au 15 décembre.

En 2015, il s'envole vers La Réunion en quatre occasions : du 12 au 21 mai, du 2 au 11 juin, du 19 au 24 octobre et du 1er au 29 novembre.

En 2016, ce sont cinq voyages qu'il effectue à l'île sœur: du 7 au 23 janvier, du 25 janvier au 9 mars, du 22 au 25 mars, du 18 juillet au 3 août et du 17 septembre au 29 octobre.

Ile Maurice

Agression - Un champion de kitesurf Russe traumatisé après un cambriolage

Il ne s'attendait pas à vivre un tel cauchemar dans notre île «paradisiaque». Un Russe a… Plus »

Copyright © 2019 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.