17 Mai 2019

Angola: Le raffinage réduit la volatilité du pétrole de plus de 60%

Luanda — Le raffinage du pétrole dans les pays producteurs de pétrole, tels que l'Angola, a réduit de plus de 60% les prix sur le marché international, a déclaré jeudi l'économiste guinéen, Carlos Lopes.

L'Angola produit à la raffinerie de Luanda, le seul à ne détenir que 20% des produits pétroliers qu'il consomme et à importer les 80% restants.

Selon les chiffres publiés en avril dernier, la Sonangol a dépensé 221,4 millions de dollars pour importer des produits pétroliers afin de répondre à la demande de son marché intérieur, soit une moyenne de 73,8 millions de dollars par mois, ce qui devrait être proche des montants d'importation en cours de téléchargement sur la base Sonils.

Carlos Lopes, qui s'adressait à la presse lors du Forum de soutien à la reconversion de l'économie angolaise, a conseillé à l'Angola d'investir dans la transformation du pétrole au lieu d'exporter du pétrole brut.

Selon l'économiste, l'Angola doit investir dans l'activité de raffinage, l'industrie pétrochimique, la production d'engrais, entre autres transformations.

Le coordonnateur résident du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) du PNUD a également déclaré que l'Angola faisait partie des 35 pays fortement dépendants des matières premières.

Angola

Le Groupe Radisson veut construire cinq hôtels à Luanda

Cinq hôtels de 3 à 5 étoiles devraient être construits dans le pays dans les prochaines… Plus »

Copyright © 2019 Angola Press Agency. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.